Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 15:39
 ....Une demi-heure plus tard
Si vous voulez appliquer le titre ci-dessus allez faire un tour
par là.
C'est un très bon médicament!!
....Qui a dit que j'allais mal?
Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Souvenirs
commenter cet article
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 15:06

?


Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Lâcher prise
commenter cet article
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 08:39

"Je peux facilement m'identifier à l'excès, aux émotions et aux rôles, et devenir ce que je ressens: je suis en colère....je suis divorcé...Je suis déprimé....je suis une nullité....je ne suis que confusion et tristesse.
Peu importe comment nous nous sentons à quelque moment que ce soit, nous ne sommes pas alors seulement nos émotions, nos rôles, nos traumatismes, nos valeurs, nos obligations ou nos ambitions. Il est facile de nous définir par le combat qui nous absorbe dans l'instant! Et il est tout à fait humain d'être consumé par ce qui nous meut intérieurement. En contrepartie, j'ai souvent pensé à la manière de sculpter de Michel-Ange, à sa façon de voir sa sculpture déjà finie dans la pierre brute. Il disait souvent que son travail consistait à éliminer le surplus et à libérer de la pierre la beauté qui attendait à l'intérieur.
J'aime beaucoup penser au discernement spirituel de cette façon. En nous faisant face et en découvrant le sens de nos rudes expériences, tout le travail de la conscience s'effectue en éliminant l'excès, ce que nous ne sommes pas. Ainsi nous trouvons et libérons le geste de l'âme qui attend depuis longtemps en nous, entier. Les diverses souffrances intérieures et extérieures sont les coups de ciseaux divins qui dégagent la beauté présente en nous depuis notre naissance."

 

  • Assis dans la calme, respirez en sentant tout ce qui vous trouble monter dans votre corps.
  • Pendant que vous respirez, laissez ce trouble s'éloigner de vous.
  • Respirez profondément et acceptez la quiétude qui advient. c'est votre âme, qui attend dans sa complétude que vous éliminiez l'excès de vos humeurs bien humaines.


Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Philosophie-Spiritualité
commenter cet article
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 10:44
J'ai lu jusqu'à une heure du matin et je ne suis même pas fatiguée! Qu'est ce qu'il est bien ce livre! "Les années" d'Annie Ernaux. Certains ont dit qu'il y manquait les sentiments, que c'était une énumération de lieux, de temps et d'évènements. C'est vrai. Mais justement, il faut un sacré talent pour décrire toutes ces choses qui m'ont emportées vers mes propres souvenirs et sensations. Je ne suis pas née en 1940 mais j'en ai le ressenti à travers les discours et les habitudes des "anciens". Malgré que je vivais des choses difficiles dans les années 1960/70, j'ai eu, en lisant, la nostalgie de ces époques, des ces ambiances: musiques, films, programmes scolaires, slogans, vêtements, "réclames", mobiliers, attitudes ,...Pour ceux qui ont vu "Le péril jeune", ils comprendront.
Et puis, plein de petits
bijoux psychanalytiques sur l'évolution de la société ou  plus intimement de soi. Tout au long, on se dit ha oui, ha oui,...
Avant Mai 68:
" A chaque moment du temps, à côté de ce que les gens considèrent comme naturel de faire et de dire, à côté de ce qu'il est prescrit de penser, autant par les livres, les affiches dans le métro que par les histoires drôles, il y a toutes les choses sur lesquelles la société fait silence et ne sait pas qu'elle le fait, vouant au mal-être solitaire ceux et celles qui ressentent ces choses sans pouvoir les nommer. Silence qui est brisé un jour busquement, ou petit à petit, et des mots jaillissent sur les choses, enfin reconnues, tandis que se reforment, au-dessous, d'autres silences."
Après Mai 68:
"Il était accordé à chacun, pourvu qu'il représente un groupe, une condition, une injustice de parler et d'être écouté, intellectuel ou non. Avoir vécu quelque chose en tant que femme, homosexuel, transfuge de classe, détenu, paysan, mineur, donnait le droit de dire je. Il y avait une exaltation à se penser en terme collectif. des portes-paroles s'élevaient spontanément, de prostituées, de travailleurs en grève,..."

Bref, à lire et à relire.
Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Lecture
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 15:06
Voir ici

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Respect en toute chose
commenter cet article
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 07:24

Je ne sais si c’est viral ou digestif mais je suis dans une très petite forme. Les jambes en coton et courbaturée. Nous sommes arrivés à la maison samedi vers minuit. Je n’ai rien fait de mon dimanche sinon un tour rapide sur le marché faire la provision de légumes.  Topinambours, radis noirs et carottes râpées me referont peut-être une santé. Avec tous ces repas riches (on ne peut pas refuser quand on est invité), j'ai besoin de verdure.

Toutes les bonnes choses ont une fin.

C'est une météo clémente qui nous a accueillie à St Maur des Fossés. Tout près de la Marne, un quartier de maisons cossues, beaucoup en belles pierres où quelques uns du show-biz résident. Avec ses jardinets inondés d’arbres en fleurs et  son calme, on ne croirait pas si près de Paris.

Beaucoup de temps passé autour de la table. Des anecdotes juste drôles pour ceux qui ne se sentent pas concernés.  Acheter une maison réserve des surprises qui coûtent parfois très chères!


 


Visite du parc floral de Vincennes.
Tiens,voilà un bonsaï qui a le même âge que moi!



Promenade autour du château de Vincennes.

SSA52454.JPG


Le soir course sous la pluie pour rejoindre la crêperie. Balade dans la capitale en voiture. La Tour Eiffel clignote tel un sapin de Noël toutes les heures. Nous passons au bon moment. Place de l’Etoile accessible. Les champs Elysées… 

Dimanche matin, promenade à Bougival puis restaurant au bord de la Seine à Louveciennes avec les cousins. L’après-midi, visite d’une petite cousine de huit ans que je n’avais jamais vu autrement qu’en photo. Johanna. Un ange !


Visite de Marie-Thérèse hospitalisée. C’est une malade en forme ! Elle n’en finit pas de remercier pour cette bonne surprise et pour notre bouquet de roses. Elle raconte ses entretiens avec la psychologue qui lui ont fait beaucoup de bien, maintenant elle voit moins les mauvaises choses. Et aussi qu’un soir elle était contrariée par une mauvaise nouvelle au sujet de sa santé et que dans la nuit, de sa fenêtre, elle a vu la neige tombée. Le matin, tous les arbres étaient blancs. « C’était féerique » dit-elle  avec des yeux d’enfant. A tel point que son humeur a changé et que maintenant, elle prend les choses comme elles viennent.
Elle parle, elle parle, elle aura parlé pour l’année !! Elle tient à nous accompagner jusqu’au parking,
Chère Marie-Thérèse !

 

SSA52462.JPG


Départ. Des cubes et tours de verre le long du périphérique. Des bureaux où chacun doit s’affairer comme une fourmi. Tout un ensemble d’humains noyés dans la masse. Costumes-cravates et attachés caisse. Sont-ils heureux ? Nous nous sentons tous le centre de la terre mais vu de loin, de haut, ...


Un détour par la Normandie dépanner Grand fils qui a perdu sa carte bancaire. Ça nous fait l’occasion de découvrir le cadre bucolique dans lequel il se trouve. Superbe maison traditionnelle où sont hébergés les stagiaires.


Notre petit jardin






































Quelques herbes aromatiques










Un petit jardin, un rayon de soleil, un livre, ...vous connaissez la suite...
(C'est pas quelque chose qui donne envie de chercher du travail


Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Temps de vie et photos
commenter cet article
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 15:18


Clip lapin : garanti 100 % cage40 millions de lapins alimentent chaque année les boucheries et les rayons des grandes surfaces françaises. Nous avons enquêté sur cette filière et nous vous livrons aujourd'hui un dossier documenté comprenant des photos, des vidéos et de nombreuses informations sur cet élevage.

Ce dossier est le fruit d'un travail d'enquête réalisé sur le terrain, dans les élevages et les abattoirs, mais aussi à partir des publications scientifiques et professionnelles disponibles sur la production cunicole.

Nous avons également réalisé un clip qui montre le calvaire que vivent ces animaux tout au long de leur existence. Merci de le faire circuler et de le montrer au plus grand nombre. Nous espérons qu'il pourra convaincre un maximum de personnes à renoncer à la consommation de viande de lapins.
Voir le clip.

A noter qu'il est maintenant possible d'adhérer à L214 ! Nous avons besoin de votre soutien pour poursuivre notre travail d'enquête de terrain et nos campagnes publiques de sensibilisation des consommateurs.
Pour adhérer à L214, cliquez ici.

Ne condamnons pas des animaux à vivre et à mourir ainsi.
Refusons la viande de lapin !

« Quand les lapins souffrent », article paru dans le Parisien suite à notre conférence de presse hier à Paris.

Merci à toutes les personnes qui ont enquêté dans les grandes surfaces. Les nombreuses données collectées seront très utiles pour la suite de la campagne.

L'équipe de L214
contact@L214.com - www.L214.com



Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Respect en toute chose
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 20:13
Nous partîmes ce jour. A deux. Par un soleil radieux. Les deux roues dans la quatre roues nous nous dirigeames vers les Flandres intérieures. Pays de Cassel. Chemins herbeux, caillouteux, sinueux. Routes en lacets fatiguantes à la montée, ennivrantes à la descente. Au bout de trois heures de ce calvaire mon estomac souffrait et rien dans la besace! Ma cotelette-purée de midi n'avait pas résisté au challenge! Nous rentrâmes bienheureux de ce bel après-midi.
Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Temps de vie et photos
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 02:23

Ce matin nous avons reçu "Le Municipal". Chic, mon article est publié dans le feuillet supplémentaire "Le journal des associations". J'ai cru qu'on allait me le caser dans un petit coin, mais non il tient sur une demi page.



Un bébé va naître…

 Mais pour grandir, il lui faut des parents !

L’association « Contes et scénettes au gré du vent…»  vous ouvre son palais.

Pour y rentrer, il faut posséder la joie de dire : le rêve ou la vérité, la poésie ou l’humour avec une âme d’enfant ou un souffle libertin,…

« Contes et scénettes au gré du vent…»  vous laisse la liberté de choisir vos textes et de les exprimer à la façon « conte » ou « théâtre ».

« Contes et scénettes au gré du vent…» sera l'occasion de créer des spectacles kaléidoscopes ou de partir sur les chemins à la rencontre des oreilles qui aiment voir.   


J'avais déjà mis quelques affiches mais sans succès. Si personne n'est intéressé, j'intégrerai une association déjà existante.


 

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Souvenirs
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 17:43

Un peu d'enfance qu'on insulte,
Trop de dédain dans chaque mot,
Au fond du coeur quelques oublis :
De quand datait la fin du monde ?
Une planète autour du cou,
Un ciel malade sous la porte,
Un vieux poème qui se tait,
Une douleur qui se veut douce,
Toutes les choses très contentes
Et plus d'un être presque heureux,
Quelqu'un qui frappe sur la table :
Serait-ce encore le grand doute ?
La vie, la vie tellement simple
Qu'on n'ose pas en approcher.



Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Poésie
commenter cet article

Présentation

Rechercher