Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 00:26
FIL13084.jpg

Que serais-tu Liberté
Si comme tant d’autres mes pères
N’avaient osé faire couler
Jusqu’à leur sang pour toi naguère
Et même donné leur vie
Leur âme pour que tu sois
Aujourd’hui tout ce que tu es
Ne serais-tu Liberté
Pas juste en train de me dire
Que toutes ces choses du passé
N’ont plus aucun avenir
Qu’il ne sert plus à présent
A rien de vouloir se battre
Encore au nom de tout ce que tu es
Aurais-tu Liberté
Oublié notre histoire
Aurais-tu Liberté
Donc perdu nos mémoires
Pourrais-tu Liberté
Me regarder dans les yeux
Et me dire qu’il me faut t’oublier
Aurais-tu Liberté
Oublié notre histoire
Aurais-tu Liberté
Donc perdu nos mémoires
Pourrais-tu Liberté
Me regarder dans les yeux
Et me dire qu’il me faut t’oublier
Je te le demande
Entends-tu ma voix
Fais-moi entendre la tienne
Chantons ensemble toi et moi
Nos voix n’en seront que plus belles
Et comme mes pères je te suivrai
Marcherai à tes côtés
Te prêterai ma voix
Entends-tu cette prière
Je te connais Liberté peut-être mieux que toi-même
Tu fais mine d’oublier tout sang bleu blanc comme neige
Mais je sais que résonnent encore tout au fond de toi
Les pas de tous ces braves qui pour toi sonnèrent le glas
Armés de leurs sagaï galets pioches fusils
Aujourd’hui c’est avec la plume que je porte leurs cris
Liberté ils t’appellent écoute ça vient du cœur
Ils sont fiers comme je suis de porter tes couleurs
Tu sais pertinemment comme moi qu’il reste bien des batailles
A livrer mais peut-être ne te sens-tu plus de taille aïe
Regarde bien dans les recoins de notre histoire
Il y a encore des passages qui demeurent dans le noir
C’est une honte
Ceux qui y vivent méritent mieux
En les mettant au grand jour tu leur permettrais de vivre heureux
Et si nous rappelions ensemble Egalité Fraternité
Je sais qu’elles te suivront car fidèles et dévouées
C’est vrai qu’elles ont toujours eu ce fichu caractère
Mais elles ne seraient de trop non non non bien au contraire
« Allons enfants des colonies, son jour de gloire est arrivé »
Réveillons-nous unissons-nous afin d’éviter le pire
Un véritable tsunami qui nous jetterait dans un bien vague souvenir
Je t’ai vu Liberté marchant la tête haute
Alors relève la avant qu’elle ne tombe sous le poids des fautes
Il est temps de redonner un vrai sens à nos valeurs
A bas toutes les rancoeurs c’est une question d’honneur
Au nom de mes pères de leurs fils et des saints d’esprit
Je t’en prie une dernière fois dis

Davy Sicard




  Envoyée par Rachid

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

patriarch 27/05/2011 06:42



Mais chez nous aussi la liberté est bradée, sommes nous encore une république ?


Je ne le crois pas..... les parlements ne sont pas ou plus à la hauteur, surtout ceux de droite qui votent sans aucune fiéreté les "oukases" imposés.


 


Bises.



marie-claude leloire 07/12/2008 16:44

on veut nous la raboter la liberté ... on peut nous ligoter, on peut nous museler, mais nous serons toujours libres dans nos têtes ...ils ne tueront pas cette puissance interne qui nous vient de si loin, que le sang a payé !

Marie Rêveuse 07/12/2008 18:55


Je sentirais comme un souffle de révolte...complètement fondé.
Ceux qui ne savent pas qu'il existe une autre forme de liberté, ne seraient-pas ceux-ci les prisonniers?


Emmanuel 07/12/2008 08:19

Merci Marie-Rêveuse ! C'est un très beau texte porté par un bel homme (je ne parle pas seulement de son apparence physique), une belle voix. Liberté, puissions-nous continuer à apprécier cette liberté qui nous est donnée, à la défendre en nous (sortir de nos prisons mentales), hors de nous, à la respecter chez l'autre, à lui permettre de la défendre.Merci pour cette découverte !Bon dimanche, Emmanuel

Marie Rêveuse 07/12/2008 18:47



Qu'est que tu causes bien Emmanuel!
Tu as tout dis. en soi, hors de soi et dans les échanges.
...Et la musique...divine non?

Ce fut un WE allégé en ordi (cuisine, vélo, lecture) pour mon plus grand bien.



Présentation

Rechercher