Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 16:21


http://imalbum.aufeminin.com/album/D20090312/516209_CEFJHTJRXYLD5PPF25BBUQQCUOIRMA_img020_H153158_L.jpg

Mon marmouset mon nouveau-né

Tu mériterais qu'on te gronde

Tu brailles comme un forcené

T'as pas l'air content d'être au monde

T'as le minois tout chiffonné

Pourtant tu devrais rire aux anges

Avec ton lange enfariné

Pour engraisser Monsieur Morhange


Fais dodo Colas mon petit frère

Fais dodo mon petit loupiot


Si tu savais combien que c'est doux

De vivre et pi comment que c'est rose

Tu boirais ton biberon d'un coup

Pour engraisser Monsieur Guigoz

Car si tu bois bien ton lolo

Si tu veux la mettre en sourdine

On te paiera bientôt des petits pots

Pour engraisser Monsieur Blédine


Fais dodo Colas mon petit frère

Fais dodo mon petit loupiot


On fera ton éducation

Ça m'étonnerait pas qu'on t'achète

Les mémoires du roi des cons

Pour engraisser Monsieur Hachette

T'auras pas le phylloxéra

Grâce aux vaccins systématiques

Pour engraisser des scélérats

De l'industrie pharmaceutique


Fais dodo Colas mon petit frère

Fais dodo mon petit loupiot


T'auras plus tard ta limousine

Pour engraisser Monsieur Peugeot

Alors t'achèteras de la benzine

Pour engraisser Monsieur Esso

T'auras ton coin de serpolet

On t'y permettra des culbutes

Avec ta tente et ton duvet

Pour engraisser Monsieur la Hutte


Fais dodo Colas mon petit frère

Fais dodo mon petit loupiot


T'auras beau crier les fachos

Et les canons c'est dégueulasse

Un jour c'est pas du gibier d'eau

Qu'on te dira de prendre en chasse

Tu feras la guerre à ceux d'en face

Vous vous offrirez des pruneaux

Pour engraisser Monsieur Douglas

Pour engraisser Monsieur Dassault


Fais dodo Colas mon petit frère

Fais dodo mon petit loupiot

 

Jean Ferrat

Paroles: Guy Thomas

 

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Le genre humain
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 09:34

http://dubleudansmesnuages.com/wp-content/uploads/2008/09/_-une-question-dans-les-nuages.jpg

 Ces mots me sont venus spontanément lors d'une réponse à un commentaire de l'article précédent:


"Avec les nouvelles technologies, le monde tourne plus vite mais ne tourne pas mieux.
Savoir devrait devenir pouvoir mais pourtant, je ne vois personne dans la rue"

Informer, être informé sur ce qui se passe dans le monde devrait nous pousser à agir.

On a dit un jour : "Plus jamais ça". On disait alors qu'on ne savait pas.

 

 
"Le monde est dangereux à vivre non à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire."  Albert Einstein.



Maintenant on sait.

Les horreurs continuent de plus belles.

Qui sont les responsables? Les quelques-uns au sommet de la pyramide?

Et nous, que faisons-nous? Que choisissons-nous d'abord entre taper sur son clavier ou sortir de son confort pour s'engager réellement?

Et si le temps passé à dire était consacré à "faire du terrain"? Aussi nombreux que nous sommes, ne croyez-vous pas que la tendance s'inverserait?

"S'engager" n'est pas forcément synonyme d'actions visibles. Ce sont aussi nos gestes d'anonyme au quotidien. Notre façon de consommer, vivre, manger, aider, donner, échanger,...

Dans le monde associatif, les bénévoles se font de plus en plus rares. Peut-être sont-ils en train de dévoiler des injustices sur leurs blogs....

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Le genre humain
commenter cet article
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 22:23


http://www.meteobelgique.be/images/stories/climatology/20070718panne.jpgDe bons moments dernièrement:

Rencontre avec une blogueuse  en vacances sur la côte belge, cette magnifique côte Nordique pas très loin de chez moi. Allez on va dire qui c'est: C'est Marie-Claude!
Même s'il nous est arrivé de nous heurtées, il est toujours possible de réparer les relations quand chacun y met du sien, là où il n'y a ni désir  de perdant ou gagnant.

Anecdotes?

Deux-Marie.jpgJe monte dans ma voiture, je mets mes lunettes de soleil. (Oui, le soleil existe dans le Nord!). Toc, elles me tombent du nez, une branche est cassée -je suis spécialiste pour m'asseoir sur mes lunettes.

J'arrive en Belgique en avance. Le temps de flâner, d'écouter un groupe de musiciens, de manger une glace au chocolat noir, et d'aller acheter une paire de lunettes. Que des énormes lunettes dans ce magasin, j'ai l'air d'une mouche avec des gros yeux. Bon, puisque c'est la mode.
....Oups, Je vois mon portrait dans le miroir... Ho Ho Ho, je suis toute barbouillée de chocolat! Et bien sur, pas de mouchoir.


http://www.depanneplage.be/fotos/collage.jpg


Bécassine continue son périple. Elle perd son pull qui a glissé du sac, fait demi-tour. Quelqu'un l'a accroché sur un piquet bien en vue. Merci quelqu'un!





Quelques coups de fil pour retrouver Marie-Claude qui arrive dans une robe grenadine. Et
hop, nous voilà au camping à parler  tout l'après-midi comme si l'on s'était quittées la veille. Et son gentil Philippe qui nous prépare l'apéritif, qui fait le repas, qui nous sert à table.

Autre bonne nouvelle: quelqu'un téléphone cet après-midi. Mon fils décroche. La personne demande si elle est bien chez Rêveuse. Fallait voir la tête du fiston!. Je pense à Marie-Claude. Et non, c'est Noisette, ma célèbre commentatrice!
Et bla bla bla, et bla bla bla. Elle a une voix charmante Dame Noisette de Normandie. Cela laisse envisager un autre voyage. C'est un peu plus loin, il faudra rester deux jours. Et hop, une tente dans le jardin, ça peut le faire? Bécassine aura sûrement d'autres grandes aventures aussi passionnantes à raconter!


http://www.soignies.be/logos_asso/11Rose_jaune.bmp


Bref, que du bon! Merci la vie!




...Et pendant ce temps là, Mademoiselle de Sadhu dort.


http://www.mairie-apremont.com/photos/apremont-savoie.jpgMaintenant, je vais commencer à organiser le départ en vacances...Ce sera lundi.

http://pagesperso-orange.fr/maison.bleue/images/lavande-2.jpeg







Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Souvenirs
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 10:01


http://www.greenzer.fr/blog/blog_image_store/2008/11/foret-fontainebleau.jpg

 

Il coule entre mes doigts le murmure du monde

Je ne sais pas s'il vit cet oiseau que je tiens

Ou s'il veut s'endormir au secret de ma paume

J'ai besoin de son chant, de son vol  j'ai besoin

Il est blanc cet oiseau,  je le nomme Colombe

C'est le clair messager des armes du printemps

Et moi je suis blessé de tant de terre et d'onde

En laissant mon oiseau s'envoler dans le temps.

 

 http://www.animalcarrefour.be/oiseaux/FENETRE%20oiseau2.jpg

 

Je dis l'arbre, l'enfant, je dis soleil, planètes

Et tout devient plus clair ----- écoutez immortels

Les mots de mon amour, je dis oiseau prunelles

Et vous battez déjà le grand vol de vos cils

Ils ne mourront jamais les mots que je répète

Ces dieux ne s'usent pas ------- voici les fruits, les fleurs

Voici la biche au lac que sa clarté reflète

Voici la femme et l'homme et voici l'univers.

 

 http://www.kaheel7.com/userimages/swimming-1.JPG

 

Lorsque je combattrai les fauves et les guerres

N'ayant pour tout soleil que l'amure du cœur

Vous me suivrez mes yeux, plus haut que la prière

Et vous ma main de flamme au royaume des fleurs

Vous cueillerez le lys, le thym, la marjolaine

Pour apaiser les dieux, vous cueillerez la mort

Lorsque je combattrai les fauves et les guerres

Vous me suivrez mes yeux, vous me suivrez mon corps.

 

http://darkcapitaine.unblog.fr/files/2007/06/lys4.jpg

 

Mais quel est cet oiseau que nul ne peut atteindre

Et qui vit dans les cœurs et s'envole en chantant

On le nomme la joie, il dissipe les limbes

Et traverse d'un vol le plus clair de nos ans.

Mais quel est cet oiseau qui dépasse nos têtes

Tantôt d'air et de feu, tantôt de terre et d'eau

Ce simple chant dans l'arbre apaise les planètes

On l'écoute pour vivre au pays des oiseaux.

 

 http://www.coq.qc.ca/ArchiveOiseauCOQ/Oiseaux_vedettes2005/DurbecSapins051205QuebecLeoGobeil.jpg

 

Les mains peuvent parler quand les bouches se taisent

Et quand les yeux sont clos peuvent danser les doigts

Mais privé de la voix, du regard, de l'oreille

N'étant plus rien qu'un corps écrasé sur le bois

Blessé de solitude à l'autre bout du monde

Dans un fleuve de sang roulant au fond des mois

J'aurai toujours assez de forces et de foi

Pour jeter cet oiseau qu'on appelle Colombe.

 

http://www.sunbird-toulouse.com/poeme_fichiers/image002.jpg

 

Peuple de ce temps dur, il te faut réapprendre

La langue du soleil ------- il te faut décimer

Les démons de la nuit. En soufflant sur la cendre

Tu peux faire jaillir un grand arbre de mai

Peuple voici venir à toi les mille orphées

Ne les repousse pas, peuple qui t'émerveilles

D'un simple oiseau de jour, d'une bûche enflammée

Orphée t'offre la joie, Ô peuple du soleil !

 

 

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Poésie
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 13:39

http://1.bp.blogspot.com/_RsQgk237KYU/Rh5QUJ1gtPI/AAAAAAAAAJ8/t6mAbfyPtH0/s320/accuse5vb.jpgTout comme le film Home visait la population lamda à prendre en main le destin de la planète avec un arrière goût de culpabilité alors que par ailleurs le système a mis tout en place pour consommer à qui mieux mieux, d'autres peuvent de la même façon rendre responsable les crises de tous ordres.

Ha, la fameuse responsabilité individuelle!

C'est comme (à tout hasard) après avoir créé des jeux vidéos rendant dépendants, diffuser à la télévision à longueur de journée des téléfilms violents, diminuer la qualité des programmes scolaires, ... et dire ensuite aux enfants: "M'enfin, vous n'êtes pas raisonnables, passez plus de temps sur vos cahiers, vous êtes responsables de votre avenir".

On peut aussi, grâce aux aidantes puissances politiques et financières se faire élire et quoi qu'on dise si l'on est un noir un peu blanc ou l'inverse, on ne se fera pas traiter de raciste.

Ainsi, on peut dire à une population noire qu'elle est responsable de ce qui lui arrive.

C'est ce qu'a fait Obama à l’occasion du centenaire de la NAACP (l’Association nationale pour l’avancement des personnes de couleur) en rejetant sur la classe ouvrière afro-américaine la responsabilité de la crise sociale qui la frappe.

"Les terribles conditions sociales ne sont pas une justification pour que des jeunes noirs puissent bénéficier de l’assistance gouvernementale. Même s’il existe des problèmes économiques, " Ce n’est pas une raison pour avoir de mauvaises notes, ce n’est pas une raison pour sécher les cours, ce n’est pas une raison pour abandonner la scolarité et quitter l’école."

CAR ...

" Les programmes du gouvernement ne suffiront pas à conduire nos enfants vers la Terre promise"

En d’autres termes, les travailleurs noirs ne peuvent pas s’attendre à bénéficier d’une importante aide sociale du gouvernement Obama car ce qu'il faut c'est  "un nouvel état d’esprit, de nouvelles attitudes. "

...QUAND LA PAUVRETE EST BENEFIQUE


"D'ailleurs  toutes ces difficultés vont simplement te rendre plus fort, mieux à même de prendre part à la compétition. » Pour Obama la faim, la situation de sans-abri, le harcèlement de la police ne sont pas seulement des "excuses " Ces "difficultés" sont en fait un bienfait et rendent les jeunes noirs "plus forts, mieux à même de prendre part à la compétition."


Obama est le produit d'un processus. Il n’existe rien dans l’histoire personnelle ou politique d’Obama qui soit relié aux luttes des travailleurs afro-américains. Il fut choisi très tôt par de puissants cercles politiques et financiers et qui l’ont escorté jusqu’à la Maison Blanche. En raison de son passé ethnique particulier, il fut considéré comme quelqu’un de plus apte à vendre une politique droitière.

En savoir plus ICI
Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Comment va le monde
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 00:09







         vices. Une simplicité confortable, pour ceux qui savent
         qu'après leur bain d'exotisme, ils s'en retourneront bientôt
         à leur abondance.



Fatou Diome "Inassouvies nos vies"

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Comment va le monde
commenter cet article
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 21:43

http://www.tele-2-semaines.fr/modules/news/6d304e2a04160bf8864cca0ccb915c002.jpg

Allez, pour changer de la morosité ambiante.

Frinçois, un bélge pô comme les z'ot, une fôis lâ...








Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Rire un temps soit peu
commenter cet article
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 05:22

… pour MONSANTO en tout cas…

Du coup, moi, après avoir rencontré ce mot, je suis vite allé me ressourcer. Alors que me dit mon dico…


http://img392.imageshack.us/img392/7996/amaranthe801ug4.jpgL’Amaranthe, plante des Incas ! Le nom Amaranthe vient du grec amarantos qui signifie “qui ne flétrit pas”. C’est l’une des rares fleurs à avoir donné son nom à une couleur. D’origine tropicale, cette plante porte des inflorescences de couleur rouge-pourpre, ressemblant à de longues queues, d’où le nom de “queue de renard” qui lui est souvent donnée (Amaranthus caudatus).

            La fleur ange et démon


Donc revenons à notre histoire…

Eh oui, la nature a décidé de reprendre ses droits!


« En permettant l’homme, la nature a commis beaucoup plus qu’une erreur de calcul ; un attentat contre elle-même. »

Emil Cioran, philosophe et écrivain roumain.



Aux États-Unis, cinq mille hectares de culture de soja transgénique ont du être abandonnés par les agriculteurs et cinquante mille autres sont gravement menacés. Cette panique est due à une « mauvaise » herbe qui a décidé de s’opposer au géant Monsanto, connu pour être le plus grand prédateur de la Terre. Insolente, cette plante mutante prolifère et défie le Roundup, l’herbicide total à base de glyphosphate, auquel nulle « mauvaise herbe ne résiste ».



La fleur ange et démonQuand la nature reprend le dessus.

C’est en 2004, qu’un agriculteur de Macon, en Géorgie, ville située à environ 130 kilomètres d’Atlanta, remarqua que certaines pousses d’amarantes résistaient au Roundup dont il arrosait ses cultures de soja.

Les champs victimes de cette envahissante mauvaise herbe ont été ensemencés avec des graines Roundup Ready, qui comportent une semence ayant reçu un gène de résistance au Roundup auquel nulle « mauvaise herbe ne résiste ».

Depuis cette époque, la situation s’est aggravée et le phénomène s’est étendu à d’autres états, Caroline du Sud, et du Nord, Arkansas, Tennessee et Missouri. Selon un groupe de scientifiques du Centre for Ecology and Hydrology, organisation britannique située à Winfrith, dans le Dorset, il y aurait eu un transfert de gènes entre la plante OGM et certaines herbes indésirables, comme l’amarante. Ce constat contredit les affirmations péremptoires et optimistes des défenseurs des OGM qui prétendaient et persistent à affirmer qu’une hybridation entre une plante génétiquement modifiée et une plante non-modifiée est tout simplement « impossible ».

Pour le généticien britannique Brian Johnson, spécialisé dans les problèmes liés à l’agriculture : « Il suffit d’un seul croisement réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu’elle est créée, la nouvelle plante possède un avantage sélectif énorme, et elle se multiplie rapidement. L’herbicide puissant utilisé ici, à base de glyphosphate et d’ammonium, a exercé sur les plantes une pression énorme qui a encore accru la vitesse d’adaptation. » Ainsi, un gène de résistance aux herbicides a, semble-t-il, donné naissance à une plante hybride issue d’un saut entre la graine qu’il est censé protéger et l’amarante, devenue impossible à éliminer.

La seule solution est d’arracher les mauvaises herbes à la main, comme on le faisait autrefois, mais ce n’est pas toujours possible étant donné l’étendue des cultures. En outre, ces herbes, profondément enracinées sont très difficiles à arracher et 5 000 hectares ont été tout simplement abandonnés.



http://www.jardiniere.net/jardin%20a/amaranthus%20caudatusponytailsmixed.jpgNombre de cultivateurs envisagent de renoncer aux OGM et de revenir à une agriculture traditionnelle, d’autant que les plants OGM coûtent de plus en plus cher et la rentabilité est primordiale pour ce genre d’agriculture. Ainsi Alan Rowland, producteur et marchand de semences de soja à Dudley, dans le Missouri, affirme que plus personne ne lui demande de graines Monsanto de type Roundup Ready alors que ces derniers temps, ce secteur représentait 80 % de son commerce. Aujourd’hui, les graines OGM ont disparu de son catalogue et la demande de graines traditionnelles augmente sans cesse.

Déjà, le 25 juillet 2005, The Guardian publiait un article de Paul Brown qui révélait que des gènes modifiés de céréales avaient transité vers des plantes sauvages, créant ainsi une « supergraine » résistante aux herbicides, croisement « inconcevable » par les scientifiques du ministère de l’environnement. Depuis 2008, les media agricoles américains rapportent de plus en plus de cas de résistance et le gouvernement des États-Unis a pratiqué d’importantes coupes budgétaires qui ont contraint le Ministère de l’Agriculture à réduire, puis arrêter certaines de ses activités.



http://members.tripod.com/~hatch_l/amarcaudatusgreen.jpgPlante diabolique ou plante sacrée

Il est amusant de constater que cette plante, « diabolique » aux yeux de l’agriculture génétique, est une plante sacrée pour les Incas. Elle fait partie des aliments les plus anciens du monde. Chaque plante produit en moyenne 12 000 graines par an, et les feuilles, plus riches en protéines que le soja, contiennent des vitamines A et C et des sels minéraux.

Ainsi ce boomerang, renvoyé par la nature sur Monsanto, non seulement neutralise ce prédateur, mais installe dans des lieux une plante qui pourra nourrir l’humanité en cas de famine. Elle supporte la plupart des climats, aussi bien les régions sèches que les zones de mousson et les hautes terres tropicales et n’a de problèmes ni avec les insectes ni avec les maladies, donc n’aura jamais besoin de produits chimiques.

Ainsi, « la marante » affronte le très puissant Monsanto, comme David s’opposa à Goliath. Et tout le monde sait comment se termina le combat, pourtant bien inégal ! Si ces phénomènes se reproduisent en quantité suffisante, ce qui semble programmé, Monsanto n’aura bientôt plus qu’à mettre la clé sous la porte. À part ses salariés, qui plaindra vraiment cette entreprise funèbre ?

 


Texte de Sylvie SIMON



Or, quand on sait que, cette plante est aussi sacrée chez les Aztèques, Amaranthe signifiant en langage des oiseaux "rente de l'Amour", ...

... certainement une porte de secours pour les peuples de la Terre.

Aussi engageons-nous à si possible semer les graines de cette plante dans les endroits de nos promenades, là ou notre coeur vous guidera...

... Pourquoi pas près de champs de maîs ?

Bon chemin à tous merci de faire suivre...


Le radis noir et la betterave rouge vaincront!!


Commentaire n° 2 posté par Naradamuni

 


Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Respect en toute chose
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 09:42

http://www.naturemania.com/osteo/images/ordinateur.jpgJe me demande comment font ceux qui publient plus d'une dizaine d'articles par jour. D'abord, il faut avoir le temps de les lire. Ensuite de vérifier si l'information dit un minimum de vérités. Puis digérer tout cela.

Une bonne façon de savoir si l'info est "passée" est de fermer son écran ou son journal et de se redire verbalement ce qui a été retenu. Pas facile, hein? C'est comme pour les maths avec cette impression d'avoir compris pendant que le prof explique et finalement réaliser devant sa feuille blanche qu'il y a un hic.

Le mieux, n'est-il pas de lire un seul article par jour, de le lire plusieurs fois, de le contrôler, de l'approfondir par d'autres sources -en veillant à ne pas déborder du sujet- de l'analyser pour pouvoir ensuite en parler avec aisance en ayant les arguments pour s'expliquer?

Internet est l'endroit idéal pour se noyer (ne rien faire d'autre et s'oublier par la même occasion). Vouloir connaître tout sur tout est impossible. Il est des crises mondiales, des sciences, des arts,... dont je ne saurai jamais rien, ... et alors?

Que se cache t-il derrière  l'admiration portée  à ces omniscients et à qui on  voudrait ressembler? Ne serait-ce pas un désir d'être apprécié, aimé, reconnu qui va dans le même sens que celui qui veut montrer sa belle bagnole ou sa belle nana?

La quantité de savoir n'a aucun sens si la qualité de compréhension fait défaut.

La qualité d'un savoir serait au contraire la preuve d'un désir et d'un plaisir pour un sujet précis.

Etre amoureux et curieux, se sentir vivant à travers quelque connaissance, et non pas désirer être admiré par ce que l'on "sait". 

Ça vous parle?


Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Réflexion
commenter cet article
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 09:30

http://www.sudplanete.net/_uploads/images/films/RAZAFINDRALAMBO_Fabrice_2005_Sur-les-murs-de-la-ville.jpg

Si tu parles aux murs, fais attention, je te préviens fais attention.


Les murs sont comme ces plantes bizarres qui semblent fermées et quiètes.

Mais ce n'est pas vrai.

Un moment ou l'autre elles s'ouvrent subrepticement -c'est toujours au contact d'une proie ingénue- et elles se referment vous ayant happés irrémédiablement, et assimilé.

Et vous êtes encore là à les regarder comme si rien ne s'était passé.

Je vous en parle -des murs- et je vous mets en garde, parce que j'en sais beaucoup sur leur comportement, moi qui suis ennemi déclaré des murs, et qui leur tiens des discours offensants, leur faisant entendre qu'ils ne sont pas de la race des portes et des fenêtres qui ont deux richesses: le dedans et le dehors.

Les murs m'ont innoculé l'obsession de dehors.

Guy Levis Mano (Le dedans et le dehors)




http://devillers.viabloga.com/images/L__Indifference.jpg

LES POEMES CONTAGIEUX

Un mal déplorable affecta la ville. Les poètes étaient nombreux. Leurs poèmes les cernaient, les investissaient, s’installaient et s’imprimaient sur leurs faces. Ils déambulaient avec. Tous les habitants de la ville pouvaient les lire. Intrigués ils les lisaient. C’est alors que s’étendit le mal. Car aussitôt le visage du lecteur muait, devenait comme feuille de parchemin bosselée que noircissaient les mots du poème. La ville fut contaminée. L’ordre perturbé. Le travail ralenti. On s’arrêtait pour lire sur le visage de l’autre quel poème avait surgi. Sans compter son apparence dénaturée. On sévit. On emprisonna les poètes. On déchira leurs poèmes. On les condamna à des travaux harassants qui desséchaient l’inspiration. Alors lentement l’ordre revint dans la ville. Les visages redevinrent des visages sans poèmes. Mais parfois avec quelque poésie.



Extrait de "C'était hier et c'est demain",
éd. Seghers, 2004
Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Poésie
commenter cet article

Présentation

Rechercher