Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 23:43

http://6e.img.v4.skyrock.net/6ee/on-dit-stop/pics/770082092.jpgSi l'empoisonneur a de l'agressivité à revendre, c'est le moment de l'"envoyer au front", auprès des syndicats, de la hiérarchie, de la copropriété... En lui demandant ainsi aide et protection, on fait d'une pierre deux coups: on utilise son agressivité pour résoudre des situations que l'on redoute, et on se débarrasse de lui pour un petit moment.
Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Eviter les conflits
commenter cet article
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 23:29

http://www.biodanza-bernard.fr/photos/mains_terre.jpgMaintenant, dans notre culture nous avons été entraînés à mettre les différences individuelles en avant. Ainsi, on regarde une personne et notre impression immédiate est : plus intelligent, plus bête, plus vieux, plus jeune, plus riche, plus pauvre... Et nous faisons toutes ces distinctions dimensionnelles, nous plaçons les gens dans des catégories, et nous les traitons de cette façon. Et nous devenons de telle sorte que nous voyons les autres uniquement comme étrangers à nous-mêmes de par leurs différences. Et une des expériences spectaculaires de notre existence est d'être avec une autre personne et de voir soudainement la façon dont elle est comme nous, et non pas différente de nous. Et de faire l'expérience de réaliser que ce qui est ton essence, et ce qui est mon essence, ne font en effet qu'un. La compréhension qu'il n'y a pas d'« autre ». Tout n'est qu'un. Je ne suis pas né Richard Albert, je suis simplement né en tant qu'être humain, et j'ai par la suite appris toute cette affaire de qui je suis, si je suis bon ou mauvais, accompli ou non... Tout ça est appris en cours de route.


« Lorsque le pouvoir de l'amour surpassera l'amour du pouvoir, le monde connaîtra la paix. » - Sri Chimnoy Ghose


Les anciens appels au chauvinisme racial, sexuel, et religieux, jusqu'à la ferveur nationalisme enragée, commencent à ne plus marcher. Une nouvelle conscience se développe qui voit le Terre comme un organisme unique, et qui reconnaît qu'un organisme en guerre contre lui-même est condamné.


Bill Hicks avait l'habitude de conclure ses shows avec ceci : La vie est comme un manège dans un parc d'attractions, et quand on monte dedans on pense que c'est réel parce que nos esprits sont à ce point puissants. Le manège monte et descend et tourne et tourne en rond, c'est excitant puis effrayant et c'est haut en couleur. Et c'est bruyant et c'est amusant pendant un moment. Certains sont sur le manège depuis longtemps et commencent à se demander : « Est-ce que c'est réel, ou est-ce simplement un tour de manège ?» Et d'autres personnes s'en souviennent et viennent vers nous et nous disent : « Hé, ne vous en faites pas ; n'ayez pas peur, jamais. Car ce n'est qu'un tour de manège » Et nous tuons ces personnes. « Faites le taire, j'ai beaucoup investi dans ce manège, faites le taire ! Regardez mes grimaces d'inquiétude... Regardez mon gros compte en banque et ma famille... Ceci ne peut qu'être réel... » Ce n'est qu'un tour de manège. Mais tuons toujours les gentils qui essaient de nous le dire, vous avez déjà remarqué ?

 

Et nous laissons les démons devenir fous furieux... Mais cela n'a pas d'importance, car ce n'est qu'un tour de manège, et nous pouvons en changer chaque fois que nous le voulons. C'est juste un choix. Pas d'efforts. Pas de travail, pas d'emplois, pas d'économies d'argent. Juste un choix, là, maintenant. Entre la peur, et l'amour.

 

La révolution, c'est maintenant.

 

FIN

 

 

 

 

Zeitgeist: L'esprit du temps






Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans L'esprit du temps
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 11:15
http://traou.net/blog/public/.IMG_8451_m.jpgJe me demande:

Quand nous posons une question à quelqu'un sur un sujet particulier dont nous avons été acteur, nous attendons bien souvent une réponse.
Autrement dit: "Ai-je bien fait? ".
Mais si nous posons la question à dix personnes, nous prenons le risque d'avoir dix réponses différentes.
En serons-nous satisfaits? Ne serons-nous pas alors ballottés et perdus entre toutes ces possibilités?
Et finalement se dire: "Qui suis-je?"

Voici ce que dit Maurice Blanchot dans l'entretien infini:

"La vraie question n'attend pas la réponse.
Et, s'il y a réponse, celle-ci n'apaise pas la question et, même si elle y met fin, elle ne met pas fin à l'attente, qui est la question de la question (...)
Toute réponse doit reprendre en elle l'essence de la question, qui n'est pas éteinte par ce qui y répond"


Ceci me donne à penser que c'est à nous de juger et de faire la lumière en fonction de tous les facteurs que  le répondant ne connaît pas forcément. Chaque perception est le fruit d'un vécu, d'un modelage, d'une sensibilité, de ce qu'il est culturellement ou personnellement bon ou non de dire ou de cacher,...

L'autre possibilité est d'écouter des avis diversifiés non pas pour obtenir une réponse et choisir celle qui nous confortera le mieux mais pour visiter des pistes différentes, lesquelles nous n'aurions pas songés.  Et de ces pistes faire sa propore réponse qui elle aussi ne sera pas définitive.
Est-ce que ce n'est pas  cette réponse à nous-même qui nous fera grandir, passer d'autres caps pour ensuite être plus ouverts à tous les possibles en nous et en ceux de l'autre?

Telle est la question.Vous êtes libres de répondre ou non. 



Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Réflexion
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 10:58

http://3e.img.v4.skyrock.net/3e0/poemes38/pics/2343731793_1.jpgLes individus qui ont la parole facilement agressive sont souvent des caractériels qui en veulent au monde entier. Il n'y a donc rien de personnel dans ce qu'ils nous disent. Inutile de se sentir atteint: Ils n'éructent que des généralités!
Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Eviter les conflits
commenter cet article
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 10:33

En 2005, sous le prétexte du contrôle de l'immigration et de la soi-disant Guerre contre le Terrorisme, le Congrès à fait passer le « Real ID Act », par lequel il est prévu qu'avant mai 2008, vous serez tenus de porter sur vous une Carte d'Identité Fédérale doté d'un code bar scannable contenant vos informations personnelles. Toutefois, ce code bar n'est qu'une étape intermédiaire avant que la carte ne soit équipée d'un module traceur VeriChip RFID qui utilisera les fréquences radio pour suivre chacun de vos faits et gestes sur cette planète. Si cela vous semble incongru, notez s'il vous plait que la puce RFID est déjà dans tous les nouveaux passeports américains.

 

Et l'étape finale est une puce implantée, que beaucoup de personnes ont déjà été manipulées à accepter sous différents prétextes. Ils se sont portés volontaires pour être les premiers à avoir un dispositif d'identification à micropuce implanté dans leur corps où chacune des actions que l'on fait est documentée. Et si on fait un pas de travers, ils pourront simplement éteindre notre puce, car à ce moment-là, chacun des aspects de la société évoluera autour des interactions avec les puces. Voilà ce qui est en train de se dessiner pour le futur, pour peu qu'on ouvre les yeux pour le voir. Une économie centrale dans un monde unique où les gestes et les transactions de chacun sont suivis et surveillés. Tous droits supprimés. L'aspect le plus incroyable de tous : ces éléments totalitaires ne seront pas imposés de force au peuple, mais le peuple les réclamera,  car la manipulation de la société, par la genèse de la peur et de la division, a complètement détaché l'être humain de son sens du pouvoir et de la réalité. Un processus qui perdure depuis des siècles voire des millénaires.

 

La religion, le patriotisme, la race, la richesse, la classe, et toutes les autres formes arbitraires d'identification séparative, et donc de vanité, ont servi à créer un peuple contrôlé, complètement malléable dans les mains de quelques-uns. Diviser pour Régner est la devise, et tant que les personnes continueront à se considérer comme indépendantes de toutes les autres choses, elles se prêteront à un asservissement total. Les hommes dans les coulisses le savent. Et ils savent aussi que si les gens prennent un jour conscience de la vérité sur leur relation avec la nature, et de la réalité de leur pouvoir personnel... l'entier « zeitgeist » fabriqué qu'ils utilisent comme leurre s'écroulera alors comme un château de cartes.

 

Le système en entier dans lequel nous vivons nous bourre le crâne avec l'idée que nous sommes impuissants, que nous sommes faibles, que la société est diabolique et rongée par le crime, et ainsi de suite. Ce n'est qu'un tas de gros mensonges ! Nous sommes puissants, beaux, extraordinaires. Il n'y a pas de raisons pour que nous ne puissions pas comprendre qui nous sommes vraiment, où nous allons. Il n'y a pas de raison pour que l'individu moyen ne puisse pas prendre pleinement possession de ses moyens. Nous sommes des êtres incroyablement puissants. Je pense avoir passé 30 ans de ma vie, les 30 premières années, à essayer de devenir quelqu'un. Je voulais devenir fort, je voulais devenir fort au tennis, et bon à l'école, et avoir de bonnes notes. Et je voyais tout plus ou moins sous cette perspective : « La personne que je suis ne me convient pas, mais si je deviens fort... » J'ai réalisé que je n'avais pas bien compris le but du jeu, parce que le but du jeu était de trouver ce que j'étais déjà.

 

Ce que j'étais déjà.

 

 

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans L'esprit du temps
commenter cet article
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 09:23


http://www.villiard.com/images/animaux/chiens/chien_chat.jpg
Au tennis, il y a des joueurs qui montent au filet et d'autres qui jouent du fond du court. Lorsqu'on appartient à la deuxième catégorie, pourquoi faudrait-il se forcer à changer de style? Pourquoi faudrait-il abandonner ses qualités de douceur, de compréhension, d'équanimité, pour emprunter les mêmes armes que l'adversaire, celles-là même que l'on trouve déplacées chez lui? Mieux vaut laisser le champs de bataille à ceux qui aiment ça!


Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Eviter les conflits
commenter cet article
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 09:08

Voici Aaron Russo (TSIPC.NET - à gauche sur la photo), un cinéaste et ancien politicien. A sa gauche se trouve Nicholas Rockefeller de la tristement célèbre dynastie Rockefeller de la banque d'affaires. Après avoir entretenu une amitié proche avec Nicholas Rockefeller, Aaron a finalement mis un terme à leur relation, consterné par ce qu'il avait appris sur les Rockefeller et sur leurs ambitions. »


2007 Interview | Aaron Russo


Un jour, j'ai reçu un appel d'une avocate que je connaissais, et elle m'a dit : « Est-ce que cela te plairait de rencontrer un des Rockefeller ? » Et je lui ai répondu : « Bien sur, j'aimerais beaucoup » Nous sommes devenus amis et il a commencé à me divulger beaucoup de choses, alors une nuit, il m'a dit :

N. Rockefeller: 11 mois avant le 11 septembre 2001 - « Il va y avoir un évènement, Aaron, et à partir de cet évènement nous allons aller en Afghanistan pour que nous puissions faire passer des pipelines par la mer Caspienne ; nous allons aller en Irak pour y prendre le pétrole et pour établir une base au Moyen-Orient ; et nous allons aller au Venezuela et nous débarrasser de Chavez. » 


Ils ont accompli les 2 premiers, Chavez ils ne l'ont pas fait. Et il a dit : « Tu vas voir des hommes aller dans des grottes pour chercher...On entend Aaron Russo rire un peu pour chercher des personnes qu'ils ne vont jamais trouver. » Il riait du fait qu'il y a cette guerre contre la terreur, et qu'il n'y a pas d'ennemi réel. Il expliquait qu'en ayant cette guerre contre la terreur, on ne peut jamais la gagner, parce que c'est une guerre éternelle, et qu'on peut alors toujours continuer à enlever plus de libertés au peuple.

Et j'ai demandé : « Comment allez-vous convaincre les gens que cette guerre est réelle ? » Et il a répondu : « Avec les médias... Les médias peuvent convaincre tout le monde qu'elle est réelle. » Il suffit de parler sans cesse des mêmes choses, et on les répète encore et encore et encore et finalement les gens y croient. Vous savez, ils créent la Réserve Fédérale en 1913 avec des mensonges. Ils créent le 11 septembre, qui était un autre mensonge.  On commence par le 11 septembre, ensuite on mène une guerre contre le terrorisme et tout d'un coup, on va en Irak, ce qui était un autre mensonge, et maintenant ils vont s'occuper de l'Iran. Ce n'est qu'une chose qui mène à une autre, qui mène à une autre, qui mène à une autre... Je lui disais : « Pourquoi faites-vous ça ? Quel est l'intérêt ? Vous avez tout l'or du monde, plus d'argent que vous n'auriez jamais espéré avoir, vous détenez tout le pouvoir... Vous faites du mal aux gens. Ce n'est pas bien. » Et il me répondait : « Qu'est-ce que tu en as à faire, des gens ? Prends soin de toi et prends soin de ta famille. » Et puis j'ai demandé : « Alors quels sont les buts ultimes ici ? »


Il a dit :


« Le but ultime est d'arriver à implanter une puce RFID dans toutes les personnes de ce monde. Et de faire en sorte que tout l'argent soit sur ces puces et que tout soit sur ces puces, et si quelqu'un veut s'élever contre ce que nous faisons ou profaner ce que nous voulons, il nous suffit alors d'éteindre sa puce. »



Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans L'esprit du temps
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 15:23

http://www.vivreenconscience.be/images/entrer1.jpg
Certains individus démontrent clairement que parfois, toute tentative de communication est vaine. Inutile de s'engouffrer dans les situations conflictuelles qu'ils nous proposent, elles ont pour seuls but de nous "victimiser".

Mieux vaut garder de l'énergie pour des situations qui laissent un espoir.
Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Eviter les conflits
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 15:08

En 2005, un arrangement entre le Canada, le Mexique, et les Etats-Unis a été conclu. Cet arrangement, ni divulgé au peuple, ni régulé par le Congrès, fusionne les Etats-Unis, le Canada, et le Mexique, en une entité, effaçant toutes les frontières. Il s'appelle l'Union Nord Américaine. Vous devriez vous demander pourquoi vous n'en avez jamais entendu parler. En fait, il n'y a qu'un seul grand journaliste qui en a entendu parler, et qui a eu le courage de couvrir le sujet. La politique de frontières ouvertes de l'administration Bush et sa décision d'ignorer le renforcement des lois d'immigration de ce pays, font partie d'un agenda plus large. Le Président Bush a signé un accord officiel qui mettra fin aux Etats-Unis tels que nous les connaissons. Et il en a pris l'initiative sans l'approbation ni du Congrès des Etats-Unis, ni du peuple des Etats-Unis. C'est un accord dont peu de personnes sont au courant.


Une fois de plus, cela a été élaboré par un très petit groupe de personnes au sommet, au nom de la carte des investisseurs. Mais la classe ouvrière et les hommes politiques de part et d'autre du pays, des communautés et des villes, n'en ont pas la moindre idée.

Ce n'est pas un banal traité commercial. C'est un abandon de la souveraineté de ces pays, qui résultera aussi en une monnaie entièrement nouvelle appellée l'Améro.

Je pense que la seule chose sur laquelle les personnes utilisant le Dollar doivent se pencher est l'Améro, c'est la seule chose dont personne ne parle mais qui à mon avis va avoir un grand impact sur la vie de tous au Canada, aux Etats-Unis, et au Mexique. L'Améro est la nouvelle monnaie proposée pour la Communauté Nord Américaine qui se développe en ce moment même entre le Canada, les Etats-Unis, et le Mexique pour créer une communauté sans frontières très similaire à l'Union Européenne, et le Dollar canadien, et le Peso mexicain, seront remplacés par l'Améro.


Par défaut, après cet accord, la Constitution Américaine deviendra finalement obsolète. On aurait pu croire qu'une situation de ce genre ferait la couverture de tous les plus grands journaux. Jusqu'à ce que vous réalisiez que les personnes qui sont derrière ce mouvement sont les mêmes qui sont derrière la Presse et les médias audiovisuels, et que vous n'êtes pas informés de ce que vous n'êtes pas censés savoir.

Le concept de l'Union Nord Américaine est le même que celui de l'Union Européenne, de l'Union Africaine, et de la future Union Asiatique, et ce sont les mêmes personnes qui sont derrière toutes ces unions. Et quand le temps sera venu, l'Union Américaine, l'Union Européenne, L'Union Africaine, et l'Union Asiatique, seront fusionnées, formant l'étape finale d'un plan que ces hommes élaborent depuis plus de 60 ans. Un gouvernement mondial unique.

« Nous aurons un Gouvernement Mondial, que cela nous plaise ou non. La seule question est de savoir si le Gouvernement Mondial sera obtenu par la force ou par le consentement. » - Paul Warburg, Conseil des Relations Etrangères / Architecte du Système de la Réserve Fédérale, 1950.

« Nous sommes reconnaissants envers le Washington Post, le New York Time, Time Magazine, et les autres grandes parutions dont les directeurs ont assisté à nos réunions et ont respecté leur promesse de discrétion pendant près de 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer notre plan pour le monde si nous avions été sujets aux lumières de la publicité durant ces années. Mais, le monde sophistiqué et préparé à marcher vers un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est certainement préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles précédents. » - David Rockefeller, Conseil des Relations Etrangères.


Une banque unique, une armée unique,
un centre de pouvoir  unique.

Lord Acton, English Historian 1834-1902 - Et si nous avons retenu une chose de l'Histoire, c'est que le pouvoir corrompt, et que le pouvoir absolu corrompt absolument.

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans L'esprit du temps
commenter cet article
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 10:40

http://nsa05.casimages.com/img/2009/02/25/090225012413602928.jpgRefuser de se battre pour une autre raison, quelle qu'elle soit, c'est faire preuve d'une humanité extrême, ce dont la planète a le plus besoin.

Que seraient nos vies si nous étions tous des agressifs, des bagareurs, des forts en gueule? Un enfer! Seuls ceux qui aiment l'armonie, l'entente, le compromis font de cette terre un endroit vivable.

(Mais parfois on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a!! )


La réédition de l'Art de se taire (1771) de l'Abbé Dinouart a voulu obéir elle-même à ce principe que le traité énonce.
Mais on ne saurait, sans paradoxe, parler du silence. Et l'ouvrage est bien un paradoxal art de parler : quand cesse le langage, c'est alors le corps qui parle. L'Art de se taire est un art de l'éloquence du corps, ce chapitre oublié de la rhétorique classique. Le corps éloquent y est modéré par les exigences de la civilité. On découvre là un idéal psychologique de contenance et de maîtrise de soi - "Jamais l'homme ne se possède plus que dans le silence " -, hanté par la crainte de la dissipation ; un modèle de conduite ordinaire de la vie dominé par la retenue, la circonspection, voire la réticence: éléments d'une archéologie de la prudence.
L'Art de se taire est ainsi un gouvernement de soi, mais aussi un gouvernement des autres; et le silence est une catégorie politique : " Le silence politique est celui d'un homme prudent, qui se ménage, se conduit avec circonspection, qui ne s'ouvre point toujours, qui ne dit pas tout ce qu'il pense, qui n'explique pas toujours sa Conduite et ses desseins ; qui, sans trahir les droits de la vérité, ne répond pas toujours clairement, pour ne point se laisser découvrir ".
Le traité de Dinouart conduit alors à un ensemble d'interrogations sur la fonction du silence en politique, étrangement actuelles.
Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Eviter les conflits
commenter cet article

Présentation

Rechercher