Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 12:58

http://bullies.b.u.pic.centerblog.net/03fd3522.gif

 

Pour vivre, pour affronter toutes les conditions de l’existence, il est important de renforcer son caractère. Sinon, que peut-on faire avec des gens qui sont incapables de supporter la moindre difficulté, le moindre obstacle ? Cette sensibilité névralgique, qui est nourrie par leur nature inférieure, rend l’existence très difficile ; c’est pourquoi beaucoup en ont tiré la conclusion que, pour être heureux, il vaut mieux rester insensible.


En réalité, il faut faire la différence entre la véritable sensibilité et cette sensibilité maladive qu’il serait plus exact d’appeler susceptibilité ou sensiblerie.

 

La véritable sensibilité est une faculté qui nous rend capables de nous élever très haut, afin d’avoir accès à la beauté de régions de plus en plus lumineuses et subtiles.

 

La sensiblerie, elle, est une manifestation de la nature inférieure des êtres qui, se prenant pour le centre du monde, trouvent qu’on ne leur manifeste jamais assez de considération ; à la moindre occasion ils se sentent frustrés, blessés et deviennent agressifs.

 

Celui qui a bien saisi cette distinction comprend qu’il a tout un travail à faire sur sa nature inférieure pour la maîtriser : c’est la seule façon de permettre à sa véritable sensibilité de s’épanouir.

 


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires

Présentation

Rechercher