Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 10:05


BERNARD-HENRI LEVY Le touriste engagé

 

(Loin de tout apprécier chez Soral voici tout de même une pièce de choix )

 

 

http://www.bakchich.info/IMG/jpg_BHL_par_Mor.jpgChaque fois qu'il sort un livre, il a droit à un publi-reportage dans Match, une interview dans Elle; à chaque élection, pour chaque conflit majeur, on l'invite à la télé pour tout nous expliquer. A force il me vient cette question jalouse : pourquoi lui, BHL ?


Quand un syndicaliste parle, on sait au nom de qui: les salariés réformistes, les cadres chrétiens... Quand un politique s'exprime, c'est au nom de son parti, mais BHL, il parle au nom de qui ? Des intellectuels ? Il y a quand même plus intellectuel. Des Français ? Mais BHL n'a-t-il pas fait du mépris de la France et du sionisme inconditionnel ses deux mamelles ?

BHL, le touriste engagé, toujours sur la route, sur la brèche... Pour que le malheur des autres le touche, faut d'abord que ce soit loin.

Ne comptez pas le voir à Toulouse ou du côté des licenciés de Moulinex, il a la commisération élitiste BHL, le beauf, il méprise: cet éternel facho collabo qui n'a même pas lu Heidegger. Injuste accusation venant de quelqu'un qui ne répugne pas à coucher avec les Allemands quand ce sont ceux de la Banque centrale, lui, le valet permanent de tous les pouvoirs économiques, doté d'un zèle infatigable lorsqu'il s'agit de passer les plats, sur l'Irak, la Yougoslavie, l'Afghanistan...


II est comme les femmes, BHL, pour lui la vérité, la morale, c'est celle du plus fort.()


Pourtant ce rentier aux bras maigres, doté du style emphatique et creux de celui qui jamais n'eut à gagner sa vie, se rêve depuis trente ans : Malraux, Sartre, Lowry, Gary, Hemingway (n'est-ce pas la signature des médiocres de vouloir toujours vivre la vie des autres ?) ; entre deux visites chez son coiffeur, pour maintenir le volume malgré l'alopécie, ce Samson de la plume écrit des articles et des livres. Son apport essentiel: l’idéologie français où il reprend la thèse d'Hanna Arendt, selon laquelle tous les peuples du monde (appelé "populace") seraient depuis toujours attirés par le fascisme, comme la petite bourgeoisie allemande des années 30. Belle occasion pour BHL de justifier cette "ontologisation" digne d'une étudiante en psycho deuxième année, son mépris (très peuple élu, très grand bourgeois) du peuple de France, au déni de toute réalité historique.


Du rentier menteur et méprisant BHL ou du peuple, grâce auquel aucun parti fasciste n'a jamais pu prendre le pouvoir en France, contrairement a l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne (chaque fois grâce a l'appui de la moyenne et grande bourgeoisie) qui, d'après vous, est le plus facho des deux?

Oserais-je faire remarquer à BHL qu'étymologiquement, on ne peut pas être démocrate quand on a le mépris du peuple ?


Qu'importe, jonglant avec le faux concept de peuple totalitaire si utile aux grands seigneurs qui le chouchoutent, nul n'a écrit autant de mensonges énervés, d'âneries ampoulées que BHL sur les événements contemporains (pour la Bosnie, Ben Laden peut lui dire merci). C'est que lorsqu'il faut matraquer dans sens du maître, BHL ne fait pas dans la dentelle : ne nous a-t-il pas récemment assenés, chez le subversif Karl Zéro, que ne pas être inconditionnellement proaméricain, c'était s'inscrire dans une tradition fasciste ! Je connais quelques-uns de ses anciens copains tiers-mondistes que ça n'a pas du faire rigoler. C'est ça BHL: de gros moyens au service d'une grosse ambition pour un niveau très bas; comme philosophe, même Derrida n'en veut pas !

 

Pourtant à l'ancienneté, au réseau (l'essentiel de son travail est là), il a fini par s'imposer, en force; BHL l'escroc servile, le Philippe Sollers de la philosophie.


Tourisme, brushing et sponsors...


La seule grosse erreur qu'on lui connaît à ce jour, BHL, c'est d'avoir voulu faire un film (pour le reste, sa position lui permet de dire et d'écrire à peu près n'importe quoi). Pensez, là, sans la protection du réseau politico-médiatique et sans le jargonnage qui égare le simple, il nous a montré par le drame, l'image, l'émotion, l'intérieur de sa tête : tourisme révolutionnaire, littérature, alcool, boxe, femmes... un fatras de fantasmes d'ado hypokhâgneux 70 qui rêvait d'être un homme; une pitoyable farce exotico-érotique digne de Cœur Caraïbes sur M6, ne manquait plus dans le rôle titre que Vanessa Demouy...


En guise de Vanessa, ce fut Arielle Dombasle, la diva post-modern qui forme avec Bernard-Henri une si belle paire de têtes à tartes! (Mais n'a-t-on pas la femme qu'on mérite ?) Arielle Dombasle, quelle actrice! Qui a oublié sa prestation dans cet autre chef-d’œuvre: Les Fruits de la passion (Argos film 1981, à se procurer en cassette pour rire entre amis), où jouant à fond son rôle de sous-maîtresse d'un bordel de Macao années 30, elle se faisait prendre en levrette par un Klaus Kinsky en chaussettes! Comme c'était avant qu'elle ne soit entièrement refaite (Arielle doit disputer à Cher le titre "miss chirurgie esthétique" du plus grand nombre d'opérations faciales), à l'époque on filmait surtout son cul, pas trop sa tête... Sacré BHL, chez lui tout est contrefait, même sa femme !

 

http://i00.twenga.com/livres/abecedaires-de-la-betise-ambiante-jusqu-ou-va-t-on-descendre-socrate-a-saint-tropez-b_2776402vb.png

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Rire un temps soit peu
commenter cet article

commentaires

zemmour 11/05/2010 13:58



Comment peut on inviter une etre aussi idiot que BHL.C'est l'horreur en personne et cela n'est pas étonnant qu'il soit marié avec cette poupée barbie "ariel d.".Il a de la chance d'avoir son
réseau à la télé,je me demande ce qu'il cherche ce pauvre milliardaire.Ah si j'oubliais sa fortune participe à financer l'armée israelienne ,et il a du sang dans les mains.Boycotter ses livres
...



Marie Rêveuse 11/05/2010 15:56



Dans le monde il y a deux genres, et lui fait encore partie de ceux de l'ombre.


 


J'ai un dialogue de lui avec Françoise Giroud. En ce temps là, je ne savais point.



patriarch 08/04/2010 07:10



c'est a peu près ce que je pense de lui...mais il est toute de même l'invité des plateaux...Bon, je m'en fiche, j'ai une télécommande ......



Marie Rêveuse 09/04/2010 06:28







Pia 13/11/2009 22:34


BHL... aussi engagé que moi le lundi matin quand mon réveil sonne!!!

sympa ce blog
;)


Marie Rêveuse 14/11/2009 11:08


C'est donc un acolyte qui ne convient pas!

A mettre au







patriarch 13/11/2009 21:03


il n'est surement pas ma tasse de thé !!!!!
bonne soirée;


Marie Rêveuse 14/11/2009 10:57


C'est comme Kouch nerf, toujours la larme à l'oeuil, mais quand on y regarde de près...


marie-claude 13/11/2009 18:49


et dire que j'ai aimé ses premiers livres, du temps où nos jeunesses respectives avaient encore du sens ...


Marie Rêveuse 14/11/2009 10:56


J'en ai un aussi....Un dialogue avec Françoise Giroud sur les femmes. pffff!


Présentation

Rechercher