Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 00:18

Solitaire, je me terre sous la terre de mes mots
La console qui m'isole se désole à huis clos

Le temps d'un mot de passe à la portée du doigt
Et me voici tournant autour de ma planète
Où des milliards d'amis me font signe, on m'attend
Et je plonge


Et je plonge au hasard dans l'océan fantôme
Et l'irréel, enfin, me prend dans ses bras doux
Me voici sans ennuis et sans appartenance
Et l'espace aboli fait oublier le temps


La misère qui prospère indiffère mon cerveau
Ma console c'est l'école qui me colle à la peau



Autrefois je voyais des voisins, des amis
J'avais des rendez-vous, des parents, une femme
J'avais les pieds soudés aux souliers du travail
Et je plane



Et je plane au-dessus du smog et des tornades
Sans horaire et sans but et mes ailes de fer
Vont au cœur du Soleil en mémoire d'Icare
Et j'en reviens mordu d'azur et bardé d'or !

Cimetière de lumière, choix de pierre, d'air et d'eau
Les paroles qui s'envolent caracolent dans mon dos



J'ai trouvé dans eBay bien plus que je cherchais
Un dépotoir d'acier en orbite éclatée
Une banquise à vendre au prix du C02
Et je roule

Je roule sur des corps que mon regard attise
Un champ de chair offerte à l'infini de l'œil
Et j'entends, par milliers, des voix tendres qui disent
"La nuit commence ici, tu ne seras plus seul"



Vos prières planétaires exaspèrent mon ego
Leurs paroles qui cajolent s'étiolent sans écho

J'ai collé mon plasma au plasma des pixels
Je suis le maître, enfin, des bourreaux ordinaires
Et je sens que j'acquiers des attributs divins
Et je tombe



Et je tombe du haut des plus anciens vertiges
Vous parlez mais vos voix ne me parviennent plus
Je rêve que je bois, rien ne saurait m'atteindre
Je me sens devenir de moins en moins humain



Solitaire, je me terre sous la terre de mes mots
Ma console qui m'isole se désole à huis clos


Seul sur terre

 
De Gille Vigneault. Album "Arriver chez soi"


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Le genre humain
commenter cet article

commentaires

patriarch 19/09/2009 06:52

Creatif ce Jules !! Bonne journée.

Marie Rêveuse 20/09/2009 22:27


Hein!    Qué Jules?


Muslim 15/09/2009 11:08

très beau texte c'est domage il y a trop d'image certes qui sert à illustrer mais le texte doit nous transporter à elle seul dans le monde de l'imaginaire.  

Marie Rêveuse 16/09/2009 08:08


C'est une réflexion que je me suis aussi faite. Certains apprécient, d'autres non...

J'aime beaucoup tes textes, je m'y retrouve.


K-rôle 13/09/2009 13:03

Le virtuel et sa solitude

Marie Rêveuse 14/09/2009 10:52


Question de dosage...
Sans l'avoir lu, je l'ai découvert après, je viens d'écrire un article qui pourrais faire suite au tien "Ange et démon".
Bonne journée!


patriarch 12/09/2009 20:44

Je ne connaissais pas , Merci !!

Marie Rêveuse 14/09/2009 10:46


Voilà qui est fait!


Sabine 12/09/2009 19:57

c'est si bien dit et malheureusement tellement vrai qu'une sacrée prise de conscience doit faire ralentir ce processus qui phagogyte un grand nombre d'humains..

Marie Rêveuse 14/09/2009 10:46


Paradoxalement, nous sommes de plus en plus reliés tout en étant de plus en plus éloignés. 
A chacun de prendre les mesures qui conviennent le mieux à l'ensemble.


Présentation

Rechercher