Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 15:13











Barrage de Roselend en Savoie

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Temps de vie et photos
commenter cet article

commentaires

naradamuni 09/09/2009 15:11

Prudence n'est pas méfiance !Quand à bânir le paresseux et louer le bon travailleur ... charité....?On croit, par la douceur de la flatterie, avoir trouvé le moyen de rendre la vie délicieuse. Un homme simple qui n'a que la vérité à dire est regardé comme le perturbateur du plaisir public. On le fuit, parce qu'il ne plaît point ; on fuit la vérité qu'il annonce, parce qu'elle est amère ; on fuit la sincérité dont il fait profession parce qu'elle ne porte que des fruits sauvages ; on la redoute, parce qu'elle humilie, parce qu'elle révolte l'orgueil, qui est la plus chère des passions, parce qu'elle est un peintre fidèle, qui nous fait voir aussi difformes que nous le sommes. Il ne faut donc pas s'étonner si elle est si rare : elle est chassée, elle est proscrite partout. Chose merveilleuse ! Elle trouve à peine un asile dans le sein de l'amitié. Toujours séduits par la même erreur, nous ne prenons des amis que pour avoir des gens particulièrement destinés à nous plaire : notre estime finit avec leur complaisance ; le terme de l'amitié est le terme des agréments. Et quels sont ces agréments ? Qu'est-ce qui nous plaît davantage dans nos amis ? Ce sont les louanges continuelles, que nous levons sur eux comme des tributs. D'où vient qu'il n'y a plus de véritable amitié parmi les hommes ? Que ce nom n'est plus qu'un piège, qu'ils emploient avec bassesse pour se séduire ? « C'est, dit un poète, parce qu'il n'y a plus de sincérité. » En effet, ôter la sincérité de l'amitié, c'est en faire une vertu de théâtre ; c'est défigurer cette reine des coeurs ; c'est rendre chimérique l'union des âmes ; c'est mettre l'artifice dans ce qu'il y a de plus saint et la gêne dans ce qu'il y a de plus libre. Une telle amitié, encore un coup, n'en a que le nom, et Diogène avait raison de la comparer à ces inscriptions que l'on met sur les tombeaux, qui ne sont que de vains signes de ce qui n'est point.Eloge de la sincérité - Montesquieu.
Au demeurant, ce que nous appelons ordinairement amis et amitiés, ce ne sont qu'accointances et familiarités nouées par quelque occasion ou commodité, par le moyen de laquelle nos âmes s'entretiennent. En l'amitié de quoi je parle elles se mêlent et confondent l'une en l'autre, d'un mélange si universel, qu'elles effacent et ne retrouvent plus la couture qui les a jointes. Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut exprimer, qu'en répondant : « Parce que c'était lui ; parce que c'était moi. »
Il y a au delà de tout mon discours, et de ce que j'en puis dire particulièrement, ne sais quelle force inexplicable et fatale, médiatrice de cette union. Nous nous cherchions avant que de nous être vus, et par des rapports que nous oyions l'un de l'autre, qui faisaient en notre affection plus d'effort que ne porte la raison des rapports, je crois par quelque ordonnance du ciel ; nous nous embrassions par nos noms. (...). Elle n'avait point à perdre temps et à se régler au patronelles amitiés molles et régulières, auxquelles il faut tant de précautions de longue et préalable conversation. Celle-ci n'a point d'autre idée que d'elle-même, et ne se peut rapporter qu'à soi. Ce n'est pas une spéciale considération, ni deux, ni trois, ni quatre, ni mille : c'est je ne sais quelle quintessence de tout ce mélange, qui ayant saisi toute ma volonté, l'amena se plonger et se perdre dans la sienne ; qui, ayant saisi toute sa volonté, l'amena se plonger et se perdre en la mienne, d'une faim, d'une concurrence pareille. Je dis perdre, à la vérité, ne nous réservant rien qui nous fût propre, ni qui fût ou sien, ou mien.
Michel de Montaigne, Essais, « De l'Amitié »
Bof, je sors...

Marie Rêveuse 28/04/2012 18:17



Ça fait causer les mont(esquieu) et les monta(i)gnes!

Le sujet rejoint celui qui suit sur la famille, le pourquoi des relations. Ne plus retrouver la couture...ordonnance du ciel, beau programme!
Pour qui, dans quelle éternité?

Beaux rêves!



naradamuni 06/09/2009 19:41

Gourmand le  papy Tournesol!!
Surtout "doux comme la colombe et prudent comme le serpent!

Marie Rêveuse 28/04/2012 18:16







Écoutez : il est dit de ne pas confier son cœur à l'étranger parce que nous ne connaissons pas ses habitudes.
Mais pouvons-nous dire que nous connaissons le cœur même de celui qui est notre compatriote ? Le cœur de l'ami ? Celui du parent ? Il n'y a que Dieu qui connaisse parfaitement le
cœur de l'homme, et l'homme n'a qu'un moyen pour connaître le cœur de son semblable et comprendre s'il est vraiment son compatriote, ou bien son véritable ami et son vrai
parent.


Quel est ce moyen ? Où se trouve-t-il ? Dans le prochain lui-même et en nous. Dans ses actions et
ses paroles et dans le jugement droit que nous formons. Quand, dans les paroles du prochain, dans ses actions, ou dans les actions qu'il voudrait que nous fassions, nous nous rendons compte, par
le jugement droit que nous formons, qu'il n'y a pas de bien, alors nous pouvons dire : "II n'a pas un cœur bon, et je dois m'en méfier". Il faut le traiter avec charité, parce qu'il souffre
du malheur le plus grave : d'avoir l'esprit malade, mais il ne faut pas le suivre dans ses actions, ni prendre ses paroles comme vraies et sages et encore moins suivre ses conseils.



Ne vous laissez pas ruiner par l'orgueilleuse pensée : "Moi, je suis fort et le mal des autres n'entre
pas en moi. Moi, je suis juste, et même si j'écoute ceux qui sont injustes, je me garde juste". L'homme est un abîme profond, où sont tous les éléments du bien et du mal. Nous aident à grandir et
à devenir rois, les premiers, les aides de Dieu ; aident à développer les éléments mauvais et à faire régner la nocivité, les passions et les amitiés mauvaises.  Tous les germes du mal et toutes les aspirations au bien dorment dans l'homme par la volonté aimante de Dieu, par la volonté mauvaise de Satan qui suggestionne, qui tente, qui excite, alors
que Dieu attire, réconforte, aime. Satan tente pour séduire. Dieu travaille pour conquérir. Et ce n'est pas toujours Dieu qui a la victoire, car la créature est lourde tant qu'elle ne fait pas de
l'amour sa loi et, à cause de sa lourdeur, elle descend et se laisse attirer plus facilement vers ce qui est assouvissement immédiat et de ce qu'il y a de plus bas dans
l'homme.


484>  Pour ce
que je dis de la faiblesse humaine, vous pouvez comprendre combien il est nécessaire de se méfier de soi-même et de faire grandement attention à
notre prochain, pour ne pas unir le venin d'une conscience impure à ce qui fermente déjà en nous. Quand on comprend qu'un ami est la ruine de notre cœur, quand ses paroles troublent la conscience, quand ses conseils apportent le scandale, il faut savoir quitter l'amitié qui est
dommageable. En y demeurant, on finirait par voir périr l'esprit, parce que l'on passerait à des actions qui éloignent Dieu, qui empêchent la conscience endurcie de comprendre les inspirations de
Dieu.


Si un homme qui est coupable de péchés graves pouvait, voulait parler, pour dire comment il est arrivé à ces
péchés, on verrait qu'à l'origine il y a eu une amitié mauvaise..."


"C'est vrai !" reconnaît à voix basse Samuel de Nazareth.


"Méfiez-vous de ceux qui, après vous avoir combattu sans motif, vous comblent tout à coup d'honneurs et de
cadeaux.


Méfiez-vous de ceux qui louent toutes vos actions et sont prêts à toutes les
louanges : c'est-à-dire ils louent le paresseux comme un bon travailleur, l'adultère comme un mari fidèle, le voleur comme un
homme honnête, le brutal comme un homme doux, le menteur comme un homme sincère, le mauvais fidèle et le pire des disciples comme des modèles. Ils le font pour vous ruiner et se servir de
votre ruine pour leurs projets astucieux.


Fuyez ceux qui veulent vous enivrer de louanges et de promesses, pour vous faire faire des actions que vous
n'accepteriez pas de faire si vous n'étiez pas ivres.


Et quand vous avez juré fidélité à quelqu'un, évitez de traiter avec ses ennemis; ils ne peuvent vous
fréquenter que pour nuire à celui qu'ils haïssent et lui nuire avec votre aide même.


 Ouvrez les yeux. J'ai dit : soyez rusés comme les
serpents outre que d'être simples comme des colombes, car pour traiter des choses de l'esprit, la simplicité est sainte, mais pour vivre dans le monde sans se
nuire à soi-même et à ses amis, il faut une ruse qui sache découvrir les ruses de ceux qui haïssent les saints. Le monde est un nid de serpents. Sachez connaître le monde et ses
combinaisons. Et puis, en restant des colombes, pas dans la boue où restent les serpents, mais à l'abri, en haut du rocher, ayez le cœur simple des fils de Dieu. Et priez, priez car, en vérité je
vous le dis, le grand Serpent siffle autour de vous, et parce que vous êtes en grand danger et que celui qui ne veille pas périra. Oui. Parmi les disciples, il y en aura qui périront, pour la
plus grande joie de Satan et l'infinie douleur du Christ."

 

http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2006/06-151.htm



marie-claude 06/09/2009 15:13

j'aime bien le look de ton fils !

Marie Rêveuse 09/09/2009 01:42


C'est le look bassiste baba cool!


naradamuni 06/09/2009 00:10

Encore récemment on me donnait 75 ans et m'honorait d'un "professeur Tournesol" ou d'un "bourrique zélée" !!bonne nuit eva et marie...Vous êtes délicieuses ! On a envie de vous connaître!

Marie Rêveuse 28/04/2012 18:15



Il faut bien que jeunesse se fane!
Eva et Eve...Santa Maria, va y avoir du dégât! ...Gourmand le  papy Tournesol!!



Eva R-sistons 05/09/2009 21:09

Tu es délicieuse ! On a envie de te connaîtreTu peux avoir 38 ans comme 48 ans, on ne voit pas l'âge, encore récemment on m'en donnait (un vieux, puis 2 jeunes) 35 ans !!bonne soirée evaje vais dormir un peu, j'ai dormi 30 mn en 30 h

Marie Rêveuse 06/09/2009 00:17


Eva tu me fais trop rire!
Wouah, t'es allée chez qui pour ton lifting?
Oui, c'est ça, va dormir pour conserver ta jeunesse!!!

...je lis actuellement "La chaleur du coeur empêche nos coeur de rouiller"


Présentation

Rechercher