Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 16:03


Le nourrir, c'est lui accorder des espaces d'expressions et lui apporter à la fois de l'attention, de l'amour, de la protection, du soutien...

Le plus souvent, nous sommes tout à fait capables d'apporter aux autres ce genre de nourriture. mais cela se fait généralement au détriment de notre enfant intérieur. Nous devrions simplement nous accorder le droit de donner, à cette part de nous-même, ce que nous offrons habituellement aux autres.

Ni plus, ni moins. Et sans que cela se fasse au détriment des autres, bien sur!



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Myrtille 20/11/2013 12:39


ce n'est pas si simple que ça ...

maryvonne 19/04/2009 08:57

J'aime beaucoup ta réponse, car elle éclaire ce que j'ai vécu pendant des années : Donner, donner sans cesse, mais avec l'attente de la reconnaissance, du compliment, de la valorisation. Mon bonheur passait par le regard des autres. Depuis quelques mois (et la naissance de mon blog) je comprends que le bonheur passe par moi, s'occuper de moi, développer mes richesses intérieures et être un peu égoiste. Mais du coup, mes échanges avec les autres sont beaucoup plus authentiques et désintéressés !

Marie Rêveuse 07/11/2013 16:05



Je pense que nous passons tous par là. Mais quel bonheur quand on arrive à se suffir à soi-même! Ce qui n'est pour moi pas signe d'égoïsme. C'est simplement être
juste.
Bonne semaine!






maryvonne 18/04/2009 11:25

Et oui, on a tendance à beaucoup plus favoriser l'extérieure : Donner aux autres, entretenir des relations chaleureuses et riches avec son environnement, être aimé et respecté...mais tout ceci est vain si on ne s'aime pas soi-même, si on se s'enrichit pas soi-même, si on ne développe pas les milles richesses enfouies en nous...

Marie Rêveuse 07/11/2013 16:04



Peut-être que justement en cherchant les relations avec l'autre, à l'extérieur de soi, c'est un moyen de recevoir (sans le savoir) ce que à nous-même nous ne nous
donnons pas ou nous ne nous autorisons pas. Par ignorance, par peur,...
Finalement, la relation est biaisée car nous sommes davantage dans l'attente que dans le don....C'est compliqué d'être un humain!
Bises et bon dimanche Maryvonne!



Présentation

Rechercher