Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 09:20


Au lieu d'avoir de bonnes raisons de le faire, on peut sourire pour rien, comme ça. Au début c'est difficile mais peu à peu on s'y fait.

C'est une attitude qui déstabilise l'entourage, modifie rapidement les relations humaines et fait surgir de l'enfance dans les contextes les plus sérieux.

Le simple fait de sourire déclenche en nous une attitude différente par rapport à la vie, à ce qui nous arrive, à ce que nous avons à affronter chaque jour.



 

 

 

 

 

 

Le sourire comme pratique de Thich Nhat Hanh

 

J'inspire, je sais que j'inspire.

J'expire, je sais que j'expire.
J'inspire, mon inspiration devient plus profonde.
J'expire, mon expiration devient plus douce.
Inspirant, je me calme, expirant je me mets à l'aise.
Inspirant, je souris, expirant je me relâche.
Inspirant, je m'installe dans le moment présent
Expirant, je sens que c'est un merveilleux moment.

 

Notre respiration est un pont reliant notre corps et notre esprit. Dans notre vie quotidienne, notre corps peut être ici et notre esprit ailleurs - déconnectés. Notre corps peut être ici et notre esprit quelque part, dans le passé ou dans le futur. Cet état est appelé état de distraction.
Mais entre le corps et l'esprit il y a quelque chose et c'est la respiration. Quand vous inspirez et quand vous expirez en pleine conscience, votre corps rejoint votre esprit - seulement en quelques secondes. Quand vous inspirez et expirez en pleine conscience, votre esprit retourne à votre corps et, tout à coup, vous réalisez l'état d'unité du corps et de l'esprit, et vous devenez très présent et très vivant dans le moment présent, et vous êtes en mesure de toucher la vie profondément à ce moment.
Ce n'est pas quelque chose de très difficile. Tout le monde peut le faire. Juste une inspiration et juste une expiration, et vous êtes là, maître de vous-mêmes, et si vous continuez ainsi, la qualité de la respiration augmentera et vous apportera beaucoup de satisfaction. La qualité de votre respiration augmentera : « J'inspire, je sais que mon inspiration devient plus profonde, J'expire, je sais que mon expiration devient plus douce ». « Plus profonde - Plus douce ». « Inspir - Expir, Plus profonde - Plus douce ». La pratique de la respiration consciente devrait être maintenant plus agréable.
Après deux ou trois minutes de pratique « Plus profonde-Plus douce » vous passez à « Calme-Relâche » : « J'inspire, je me calme. J'expire, je me relâche ». Cet exercice peut être utilisé chaque fois que vous sentez qu'il n'y a pas assez de calme dans votre corps ou dans votre esprit. Restez avec cet exercice aussi longtemps que cela est nécessaire pour rétablir votre calme et votre bien-être.
Pour terminer vous passez à l'exercice quatre : « J'inspire, je souris. J'expire, je me relâche ».

« Pourquoi devrais-je sourire s'il n'y a pas de joie en moi ? »
Sourire est une pratique. Il y a des centaines de muscles sur votre visage et quand vous êtes en colère, ces trois cents muscles sont tendus. Quand vous êtes en colère, quand vous avez peur, ils sont très tendus et vous vous sentez mal. Mais si vous savez comment respirer et sourire, la tension peut s'en aller directement. C'est ce que j'appelle le yoga de la bouche. Vous ne devez pas être joyeux pour pouvoir sourire, parce que ceci est un exercice. Vous souriez, tout simplement, vous respirez et souriez. Et la tension s'en ira, vous vous sentirez mieux.
Je n'attends jamais d'être joyeux pour sourire. Je souris et la joie viendra après. Il y a des moments où la joie produit le sourire. Le sourire est la conséquence. Mais il y a des moments où vous produisez un sourire comme cause et alors la relaxation, le calme et la joie deviennent l'effet.
Il y a des moments où il fait très noir dans ma chambre, personne ne peut me voir, mais je continue à pratiquer le sourire à moi-même. Je souris à moi-même. Je veux être gentil avec moi-même. Je veux m'aimer et prendre soin de moi-même. Parce que je sais que si je ne sais pas prendre soin de moi-même, je ne saurais pas prendre soin de quelqu'un d'autre. Avoir de la compassion pour soi est très important. Prendre soin de soi est une pratique très importante. Quand vous êtes fatigués, en colère, désespérés, vous devriez savoir comment retourner à vous-mêmes et prendre soin de votre colère, de votre désespoir.

Thich Nhat Hanh

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Françoise 18/09/2016 15:31

Lorsque je n'arrive pas à m'endormir le soir, et que je sens que plein de pensées m'assaillent, je me concentre sur ma respiration, et quelques minutes après, je m'endors. C'est pas merveilleux ? :-)
Beau dimanche à toi, Marie.

marie-claude leloire 14/03/2009 16:44

je rectifie avant que tu n'essayes, c'est sous expiration que tu es insensible, j'ai revérifié ce matin avec mon café très très chaud ... sois prudente quand-même ne vas pas te brûler ...amitié .

Marie Rêveuse 15/03/2009 22:13


J'ai essayé .....et je ne suis pas insensible. Il faut dire que c'était plus que bouillant. Je pense que si c'est tiède je devrais y arriver!




OUILLE!!!



marie-claude leloire 13/03/2009 23:07

as-tu déjà fait le test de saisir un bol chaud  sous l'inspiration ? tu es insensible alors idem sous la douche froide, inspirer et retenir son souffle ...

Marie Rêveuse 14/03/2009 10:47


Non, je vais essayer.
L'été je m'entraîne à prendre les douches froide. Progressivement. Qu'est ce que ça fait du bien!


bellelurette 13/03/2009 15:57

Ce matin, avant d'aller à la sécu de mon quartier, j'ai bien inspiré et j'ai bien expiré. Sans forcer. Jusqu'à temps de sentir cette sérénité intérieure.Il me la fallait bien celle-là car sinon je les aurais bouffés tout crû !Car s'entendre dire qu'il faut maintenant un mois pour traiter un dossier CMU (complet, cela va de soi) alors que l'on ne le reçoit pas dans les délais... il y a de quoi s'énerver.Je ne me suis pas énervée... mais je n'en pense pas moins.Comme tous les ans, je vais avoir un trou.... Qui sera comblé dès que la sécu m'aura envoyé le papier magique.Ainsi, si j'ai besoin de consultations ou autres, vite vite, avant la date fatidique du 31 mars.Avec mon dentiste, pas de problèmes (hé oui faut que je me fasse couronner une canine), mais avec mes kinés chéries, c'est une autre limonade....Respire Lulu, inspire, expire...Il y a une toute petite araignée qui vient de mettre des grands fils sur mon balcon... j'aime.

Marie Rêveuse 13/03/2009 21:58


M'vouais, c'est comme les banques. Dès que tu as un petit découvert ils ne te loupent pas. Par contre, tu ne gagnes rien si tu as quelques économies GRRRRR!!!!

...Mais la respiration, le sourire, ça marche.
...Et des fois une bonne beuglante aussi!!! Ça leur remet les neurones en place!

RESSSSSSPIRRRRE!!!!!!!!!!!!!


patriarch 12/03/2009 17:07

sans sourires tout le temps, je l'accroche souvent sur mes lèvres !!!Bonne fin de journée.

Marie Rêveuse 13/03/2009 21:50


Ben voilà! même quand on est pas content, on fini par le devenir


Présentation

Rechercher