Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 22:01

Voici ce que j'ai reçu en commentaire suite à l'article "Les cercles du silence"
Je n'apprécie pas beaucoup la manière dont cela m'a été envoyé.
...le hasard? Je vois dans la provenance des  visiteurs "F ront N ational C ercles du silence"...
Je m'adresse donc à cette personne: 
"Si j'avais devant chez moi quelqu'un en grande détresse, ayant froid ou faim, et bien je me ficherai pas mal de la loi".

"Il serait bon aussi de rappeler ce que risque chaque personnes en cas de participation aux cercles du silence :

"
L622-1 du Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile:

"Toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irréguliers, d'un étranger en France sera punie d'un emprisonnement de cinq ans et d'une amende de 30 000 Euros.


Sera puni des mêmes peines celui qui, quelle que soit sa nationalité, aura commis le délit défini au premier alinéa du présent article alors qu'il se trouvait sur le territoire d'un Etat partie à la convention signée à Schengen le 19 juin 1990 autre que la France.


Sera puni des mêmes peines celui qui aura facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irréguliers d'un étranger sur le territoire d'un autre Etat partie à la convention signée à Schengen le 19 juin 1990.


Sera puni de mêmes peines celui qui aura facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irréguliers d'un étranger sur le territoire d'un Etat partie au protocole contre le trafic illicite de migrants par terre, air et mer, additionnel à la convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée, signée à Palerme le 12 décembre 2000.


Les dispositions du précédent alinéa sont applicables en France à compter de la date de publication au Journal officiel de la République française de ce protocole."

Allez Georges!



Elle est à toi cette chanson
Toi l'Auvergnat qui sans façon
M'as donné quatre bouts de bois
Quand dans ma vie il faisait froid
Toi qui m'as donné du feu quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
M'avaient fermé la porte au nez
Ce n'était rien qu'un feu de bois
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un feu de joie

Toi l'Auvergnat quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel

Elle est à toi cette chanson
Toi l'hôtesse qui sans façon
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim
Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
S'amusaient à me voir jeûner
Ce n'était rien qu'un peu de pain
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand festin

Toi l'hôtesse quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel

Elle est à toi cette chanson
Toi l'étranger qui sans façon
D'un air malheureux m'as souri
Lorsque les gendarmes m'ont pris
Toi qui n'as pas applaudi quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
Riaient de me voir emmener
Ce n'était rien qu'un peu de miel
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand soleil

Toi l'étranger quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel




http://web.mac.com/michel.durand/les_cercles_de_Silence/les_villes.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Le genre humain
commenter cet article

commentaires

Emmanuel 10/10/2008 16:57

Chère Marie-Eve. Je confirme ta vision sur la provenance des textes de loi qui t'ont été envoyés. Ces mêmes textes ont été au mégaphone scandés par des membres du F-Haine au beau milieu d'un cercle de silence en France cette année. J'ai vu une video qui en témoigne au cours de mes recherches sur le net. je n'en donnerai pas le lien chez moi, encore moi chez toi ; inutile d'en faire la publicité, inutile de leur donner ce plaisir.J'ai vu également sur le net que d'autres personnages à Lyon cet été ont bruyamment manifesté lors d'un autre cercle.Le silence manifesté modestement dérange, a du poids. Ceux-ci le confirment.Je t'embrasse, et te souhaite une belle et bonne soirée.

Marie Rêveuse 11/10/2008 14:15



Emmanuel, je me doutais un peu à lire un article balancé de cette manière. Ce que j’ai lu dans le moteur de recherche + ce que tu
dis renforcent cette idée. Ces gens là ne sont jamais très courageux. A chacun sa conscience ! …Moi, je dors très bien.


Bonne journée !  













bellelurette 09/10/2008 01:07

Il me semble que tu t'es focalisée sur certains mots, qui pourraient se rapporter à du racisme effectivement.Mais tu vois, au début, je parlais de deux personnes qui sont venues chez moi lundi soir, un marocain et un algérien, je connais bien ce marocain qui est un voisin et ami et l'algérien est un ami à lui que je ne connaissais pas et nous avons justement abordé ces problèmes ensemble. Donc je ne colle pas d'étiquette sur tout un peuple mais sur une minorité de personnes qui, hélas, desservent la vision que l'on pourrait avoir de leur peuple.Enfin, c'est un sujet très difficile à traiter sur un blog.De toute façon, le problème est avant tout politique.Tu te rends compte que je me suis relevée pour venir te dire ça ! Car ta réponse précédente me pesait sur la conscience !

Marie Rêveuse 09/10/2008 09:08



Belu, je comprends bien ce que tu ressens (ben dis, t’es drôlement retournée….c’est bon signe !...rires) mais moi je réponds
aux mots que je reçois tels qu’ils ont été écris. Je ne peux pas deviner ce qui n’est pas dit. Le discours sur l’arabe qui vient manger le pain des français est plus que répandu depuis des
décennies. C’est ainsi à chaque fois qu’un pays est en crise : juifs, italiens, polonais, arabes,….il faut trouver des responsables. Sans tomber dans l’angélisme car je pourrais aussi donner
des exemples comme les tiens, je ne peux pas cependant ne rien dire quand les propos semblent généralisés et contre la paix. Cela voudrait dire que je suis d’accord et je ne le suis pas.


Même si je fais souvent l’andouille, je sais aussi que je suis parfois directe, que ce n’est pas facile pour l’autre, mais je ne
cherche pas spécialement à plaire et encore moins quand il s’agit de justice (mais sans me prendre non plus pour Mère Thérèsa).


Allez Belu, nous faisons tous des boulettes, nous apprenons tous de chacun, la page est tournée, profite du beau soleil de cette
journée. Je t’embrasse chaleureusement.












ocelyne 08/10/2008 14:02

La pauvreté ;elle fait peur alors certains déclenche les grands moyens (loi). Tout est ramené à soi surtout dans le but qu'elle ne nous atteigne pas. La façon dont on donne à l'autre : on donne nos rebuts ce que l'on veut plus porter (vêtements ou se sépare t'on de quelque chose que l'on aime ? Avez-vous demandé à un "vrai" pauvre s'il voulait qu'on l'aide ? Vous savez sans doute que sans les pauvre nous aurions une perte importante de notre économie : assistants sociaux, qui ferait les boulots dégradants (usines, ménage etc) alors même si c'est difficilement acceptable voyons avec un coeur d'humain. Il y aura toujours des pauvres et des clandestins nous n' éradiquerons rien même avec des lois : c'est de l'uthopie et je peux vous dire en connaissance de cause que ses étrangers que j'ai cotoyé on parfois du s'imposer doublement par leur travail pour rester dans notre pays et je suis heureuse pour eux. Bonne journée

Marie Rêveuse 08/10/2008 15:13


Bonjour tous!





Amaneda : C’est grâce à Internet que j’ai pu découvrir ces cercles et que je les fais découvrir à d’autres.


Gazou : Je pense que la personne (F.N.) qui a envoyé cet article de loi veut surtout intimider. Ceci ne m’empêchera pas d’y
participer le mois prochain. Je dirais même que ça renforce mon envie d’y aller. Les risques à aider existent réellement. Dans la région certains ont été appréhendés pour avoir hébergé des
réfugiés.  


Marie-Claude: Toujours aussi beau ! Voilà, se mettre à la place de l’autre, c’est un des moyens pour comprendre.


Robert : l’union fait la force!


Belu : Choquée, non pas vraiment car je connais ta franchise. Tu dis tout haut ce que beaucoup pensent tout bas et il faut un
certain courage. En fait, ce n’est pas tant ce que tu dis mais plutôt la manière dont tu le dis qui ne peut qu’exacerber un racisme déjà bien trop présent. Nous subissons tous des injustices mais
je ne pense pas que ce soit bon de coller une étiquette sur tout un peuple. Si certains se font remarquer, ce n’est pas une majorité et ces premiers, s’ils avaient des conditions de vie
convenables, s’ils se sentaient acceptés, je pense que leurs attitudes, en partie, changeraient. Sincèrement, j’ai mal pour ceux qui lisent ce genre de propos alors qu’ils se comportent comme des
sages. J'ai travaillé quelque temps aux Restos et à Emmaüs, tout est en règle pour que chacun n’aie pas plus que sa part et il est donc très difficile de tricher avec tous les justificatifs que
l’on demande. Des irrespectueux, j’en connais partout….même dans le milieu du yoga. T’en fait pas Belu.


Ocelyne : Certainement que la pauvreté fait peur et que les lois peuvent rassurer. Certainement aussi que la peur de devenir
comme eux véhiculée par les médias est un moyen de pression pour mieux faire tourner l’économie…..et l’hégémonie.


Vrai ou faux altruisme, de l’utilité du pauvre, sûrement aussi. Eradication totale non, mais limitation, si, quand même. Comme tu
dis, dès que l’on a un « handicap », il faut mettre les bouchées doubles….plutôt gratifiant finalement, non ?










BISES, A BIENTÔT!



















bellelurette 08/10/2008 13:05

désolée de t'avoir choquée, mais c'est ainsi. En plus, les personnes dont je parle ne sont pas les plus malheureuses. Je relate des faits réels qui me font bondir, c'est tout.Et tu sais, à une époque où j'étais extrêmement pauvre et que j'allais aux restos du coeur, voir une femme pleurnicher, avec deux ou trois gamins aggripés à elle, alors que l'homme attendait dehors au volant d'une grosse voiture dont je ne citerais même pas la marque (d'ailleurs ils se refilaient les enfants...), me voir refuser des légumes parce que je n'avais pas d'enfant, tu peux comprendre que je puisse en avoir parfois gros sur la patate.Le sujet de mon com, c'était surtout l'irrespect que peuvent avoir certaines personnes venues outre-Méditerranée. Enfin, je n'en dis pas plus. Tu aurais dû mieux comprendre ce que je raconte.

Robert 08/10/2008 11:46

Je suis avec toi.Il faut plus de courage pour désobéir à une loi lorsqu'elle est scélérate, que pour y chercher le confort de la conscience.Robert

Présentation

Rechercher