Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 00:19
Enseignements du dimanche 17 août après-midi

La patience est une vertu....je poursuis lentement mais sûrement!


Questions au Dalai Lama

- Etes-vous pour ou contre l'euthanasie?

Réponse du Dalai Lama:

- Tout dépend du contexte, il n'y a pas de règles. Il faut que la décision soit très réfléchie.

- Est ce que la méditation peut faire régresser une tumeur?

Réponse:

- Tout dépend de la qualité de la méditation et du stade de la maladie.  On peut méditer sur le Bouddha de la médecine mais j'ai des doutes. Cela peut toutefois diminuer les douleurs mentales.
De toute façon qu'un problème soit résolu ou non, il n'est pas utile d'être anxieux.

- Quelles sont les différences entre le bouddhisme et les sciences?

Réponse:

- Tout le monde fait de la recherche! De grandes similarités puisque les deux visent à reconnaître la nature des choses sans les déformer. C'est très pargmatique.

Des informations supplémentaires
ici ou ici.


- Est ce que le hasard existe?

Réponse:

- Les causes existent mais elles sont déclenchées par un concours de circonstances...même si on ne le voit pas.

- Qui va être le prochain Dalai Lama?

Réponse:

- Cela ne vous concerne pas et je ne suis pas pressé! Rires!

Ici, d'autres questions/réponses


A nos livres!


57/58 page 49

De même que la mélasse est sucrée

Et le feu chaud par nature,

De même, par nature,

Toutes choses sont vacuité.

 

En disant que les choses sont vides,

Je ne les taxe pas de néant,

Mais je ne dis pas non plus par là

Que la vacuité soit permanente.


La  caractéristique d’une chose ou d’un phénomène est: soit générale ou bien particulière. La vacuité est synonyme de l' interdépendance comme les deux côtés d'une même pièce. Ce n’est pas absence de phénomène, ni sa permanence; C'est sa nature. La vacuité est la nature même de la forme. Il n'y a pas de vacuité en dehors des phénomènes. Tout est vide d'existence propre. On ne peut comprendre la vacuité sans les formes conditionnées des apparences.

On ne peut réfuter les phénomènes s'il n'y a pas de phénomènes.


 

 Page 97
 

Instructions spéciales intitulées:

La Guirlande de vues

Aide-mémoire qui explique succinctement
les différences entre les vues ou les véhicules

Hommage aux seigneurs Mañjushrî-Kumârabhûta
et Vajradharma !


Les êtres du monde ont d’innombrables
"vues" erronées qui peuvent se ramener
à quatre : le « matérialisme irréfléchi » des
"Indifférents", le matérialisme motivé des
Chârvakas, le matérialisme extrême des
"Extrémistes" et les voies non bouddhistes.

Les Indifférents ne savent pas si les choses
ont, ou non, des causes et des effets ; ils
sont totalement ignorants.

Les Chârvakas n’envisagent pas l’existence
de vies passées et futures. Ils s’attachent
à acquérir la puissance, la richesse et le
pouvoir pour cette seule vie en s’appuyant
sur la connaissance secrète des maîtres
mondains.

Pour les Extrémistes, rien n’a de cause ni
d’effet. Ceux-là considèrent que tout ce qui
arrive dans la vie surgit de façon accidentelle
pour finalement retourner au néant.

Les adeptes des voies non bouddhistes,
ayant des idées fictives sur tout, croient à
un soi éternel. Certains croient qu’il peut
y avoir des effets sans causes ; certains
se méprennent sur la causalité ; d’autres
pensent qu’il peut y avoir des causes sans
effets. Voilà autant de points de vue ignorants.

 


Les véhicules sont les différents niveaux d'enseignement qui mènent à l’Eveil. Il en existe 9 selon le bouddhisme tibétain. Chaque véhicule s’adresse à une disposition d’esprit pour l’enseignement. Il y a deux types d’approche qui se complètent et s’interconnectent mais ne se valent pas.

 

- La réflexion philosophique : enseigne la nature ultime des choses et les limites de chaque vues

 

- La pratique spirituelle : enseigne l’expérience contemplative, plus profonde que le raisonnement.

 

L’approche philosophique apportera une perception inférieure par rapport à celle d’un yogi. L’approche contemplative du yogi quand à elle pourra être complétée par des vues philosophiques plus profondes.

 


 D’un point de vue bouddhique, "parce que ceci est, ceci peut être" chaque phénomène porte intrinsèquement les conditions de sa disparition car tout est impermanent.

 

Lorsqu’il est dit que la vision des yogis nie la vision ordinaire, c’est parce qu’elle va au-delà. La vision du yogi perçoit l’impermanence et les processus cognitifs qui y conduisent. Du reste, même un scientifique qui examinerait cette fleur d’un point de vue particulaire verra qu’elle n’est pas la même aujourd’hui qu’hier. Au fur et à mesure que notre compréhension augmente, on élimine les perceptions erronées quand à la nature des choses.

 

Parmi les grands exégètes de la tradition bouddhique de l’Inde, certains nient l’existence des phénomènes conventionnels, d’autres l’acceptent d’un point de vue relatif. Comme par exemple que la conscience soit le moi, en liaison et sur la base des 5 agrégats, et donc dépourvue d’existence propre.

 

En fin de compte, les phénomènes n’auraient pas d’existence propre d’un point de vue ultime. Ceci dit, d’un point de vue nominal, relatif et conventionnel, ils affectent le cours de choses par le lien de causalité.

 

Pour aller plus loin, on pourra lire utilement Sandrakirti – Les Claires Paroles

 

 

"Les auditeurs pensent que le point de vue

des non bouddhistes et des autres sur toutes choses

- celui des nihilistes qui pensent que les vies passées

ou futures n’ont jamais existé, et celui des

éternalistes qui croient à la réalité des choses –

est purement imaginaire, soit parce qu’ils

croient à l’existence de ce qui n’est pas,

soit parce qu’ils nient l’existence de ce qui est.

Pour les auditeurs, ces concepts n’ont pas

plus de réalité que le serpent que l’on

croit voir à la place d’une corde.

En revanche, ils pensent que les particules

infimes des quatre grands éléments

qui composent les agrégats, les domaines,

les entrées et ainsi de suite, de même

que les instants de conscience existent

en vérité absolue.

Ils méditent sur les quatre nobles vérités

et progressivement atteignent

les quatre fruits de leur voie.

 

Les adeptes du véhicule des bouddhas-par-soi,

comme les auditeurs, nient l’existence

du soi éternel et les autres choses que

les non bouddhistes imaginent en croyant

à ce qui n’est pas et en ne croyant pas à ce qui est.

 

Ils se démarquent toutefois des auditeurs

en ce qu’ils ‘réalisent’ qu’une partie

de l’agrégat de la matière n’a pas de soi.

De même, pour atteindre le fruit qu’est

leur Eveil, ils ne s’appuient pas sur un

ami de bien comme les auditeurs,

mais la force de leurs habitudes

antérieures leur permet de réaliser

le sens profond du réel en méditant

sur les douze facteurs de la production

interdépendante, et c’est ainsi qu’ils

atteignent le fruit de leur éveil.

 

Pour les bodhisattva toutes choses,

que ce soit dans le domaine pollué

du samsâra ou dans le domaine pur du nirvâna, s

ont dépourvues de nature propre en vérité absolue.

En vérité relative, elles existent comme de

simples illusions tout en gardant

leurs caractères particuliers.

D’autre part, la pratique des dix vertus

transcendantes a pour résultat de les

faire progresser dans les dix terres,

avec pour résultat final l’Eveil insurpassable".

 

 

En somme, il existe une vérité relative et une vérité absolue. Ceci est courant dans plusieurs spiritualités et dans plusieurs philosophies, mais le bouddhisme les unit de manière indivisible.

 


Ici j'ai pris: Une année avec la Dalai Lama, "Une pensée par jour pour mieux vivre"



J'ai découvert deux blogs retranscrivant également les enseignements ici et ici.

Merci à vous pour le partage!




Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Dalai Lama Nantes 2008
commenter cet article

commentaires

bellelurette 06/09/2008 20:24

Ouf ! Je n'aime plus lire, mais j'ai quand même tout lu et même aussi le précédent article.Et après avoir tout lu, je suis allée faire un tour dans ma cuisine, normal, j'avais un plat à éteindre et la sonnerie m'y invitait.Et je me suis surprise à penser ceci : quand nous faisons des études de science, nous apprenons que... la matière est beaucoup plus pleine de vide que de plein !!!! la recherche pour aller casser l'atome, qui malheureusement a amené l'homme à créer la bombe atomique, prouve bien que celui-ci, sans spiritualité, ne fera que des bêtises.J'ai un maître vois-tu, je ne t'en ai jamais parlé car je suis très discrète sur ce sujet.J'ai reçu un enseignement de celui-ci et c'est pourquoi je te parlais de position de méditation (au sujet du confort...)Pour en revenir à la vacuité, dans la méditation, plus de paroles, plus de pensées, juste un sentiment d'amour et d'union avec le grand tout. Se poser pour être vraiment soi-même, ressentir cette énergie vitale........; bouh, j'aime pas parler sur ordinateur !En tous cas, je suis très heureuse que la visite du Dalaï Lama, avec sa profondeur et son humour, ait pu, un tant soi peu, faire pencher la balance vers le bien, le vrai bien, celui auquel nous aspirons tous, mine de rien...

Marie Rêveuse 07/09/2008 16:29



Ha Belu, je devinais bien que sous tes airs malicieux et simplistes, il se cachait quelque chose!
Et je comprend que ce n'est pas un sujet que l'on peut déballer facilement. Toutes les zoreilles n'entendent pas la même chose!
Quoi qu'on dise du personnage Dalai Lama, on ne peut aller à l'encontre de ce qu'il dit.
Bonne soirée!....à bientôt!













Uranie 06/09/2008 11:39

Bonjour Marie,merci pour le lien vers mon blog ! Je suis contente de retrouver une des 7000 personnes présentes à ces enseignements :)Moi aussi je suis repartie avec "une pensée par jour pour mieux vivre"

Marie Rêveuse 07/09/2008 16:20



Coucou!
J'étais en "parterre, zone 5" ...à droite en rentrant sur la 2ème plate bande, et toi?
Peut-être trouverai-je d'autres personnes...Je vais écrire à Océan de Sagesse...
J'ai pris aussi 2 autres livres (voir "lectures Clic")
Bonne soirée!













Lung Ta 06/09/2008 10:23

merci pour ces liens et tout ce travailje t'embrasse et te souhaite un beau week end

Marie Rêveuse 07/09/2008 16:08



Donner, recevoir, échanger, c'est plaisant.
Le week end est presque fini. Il a été pluvieux.
Bises













gazou 06/09/2008 09:40

J'aime bien les réponses du Dalaî Lama

Marie Rêveuse 07/09/2008 16:04



C'est vrai que l'on peut être surpris par le fait qu'il réponde que lui aussi n'a pas réponse à tout et que les miracles
n'existe pas.
A bientôt Gazou!













Présentation

Rechercher