Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 09:24


http://nsa29.casimages.com/img/2012/09/30/1209300308218519.jpg


Djeha-Hoja dit un jour à son fils, alors qu’il atteignait sa douzième année :


- Demain, tu viendras avec moi au marché.


Tôt le matin, ils quittèrent la maison. Djeha-Hoja s’installa sur le dos de l’âne, son fils marchant à côté de lui. A l’entrée de la place du marché, Djeha-Hoja et de son fils furent l’objet de railleries acerbes :

 

- Regardez-moi cet homme, il n’a aucune pitié ! Il est confortablement assis sur le dos de son âne et il laisse son jeune fils marcher à pied.


Djeha-Hoja dit à son fils :


- As-tu bien entendu ? Demain tu viendras encore avec moi au marché !

 

Le deuxième jour, Djeha-Hoja et son fils firent le contraire de la veille : le fils monta sur le dos de l’âne et Djeha-Hoja marcha à côté de lui. A l’entrée de la place, les mêmes hommes étaient là, qui s’écrièrent:


- Regardez cet enfant, il n’a aucune éducation, aucun respect envers ses parents. Il est assis tranquillement sur le dos de l’âne, alors que son père, le pauvre vieux, est obligé de marcher à pied !


Djeha-Hoja dit à son fils :


- As-tu bien entendu ? Demain tu viendras de nouveau avec moi au marché !


Le troisième jour, Djeha-Hoja et son fils sortirent de la maison à pied en tirant l’âne derrière eux, et c’est ainsi qu’ils arrivèrent sur la place. Les hommes se moquèrent d’eux :


- Regardez ces deux idiots, ils ont un âne et ils n’en profitent même pas. Ils marchent à pied sans savoir que l’âne est fait pour porter des hommes.


Djeha-Hoja dit à son fils :


- As-tu bien entendu ? Demain tu viendras avec moi au marché !


Le quatrième jour, lorsque Djeha-Hoja et son fils quittèrent la maison, ils étaient tous les
deux juchés sur le dos de l’âne. A l’entrée de la place, les hommes laissèrent éclater leur indignation :


- Regardez ces deux-là, ils n’ont aucune pitié pour cette pauvre bête !


Djeha-Hoja dit à son fils :


- As-tu bien entendu ? Demain tu viendras avec moi au marché !


Le cinquième jour, Djeha-Hoja et son fils arrivèrent au marché portant l’âne sur leurs épaules. Les hommes éclatèrent de rire :


- Regardez ces deux fous, il faut les enfermer. Ce sont eux qui portent l’âne au lieu de monter sur son dos.


Et Djeha-Hoja dit à son fils ;


- As-tu bien entendu ? Quoi que tu fasses dans ta vie, les gens trouveront toujours à redire et à critiquer.

 

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Le genre humain
commenter cet article

commentaires

Roland 22/11/2013 18:49


J'ai une livret en esperanto, édité en chine communiste, sur les histoires de Nasreddine Hodja (ce qui fait qu'ils ont sélectionné surtout celles qui ont un contenu sociocritiques). Certaines
sont vraiment super !
par exemple, les voisins riche de Nasreddine cherchent à le rouler et à se régaler avec son mouton. Isl viennent lui dire "on vien d'appredre que demain c'est la fin du monde, alors ça ne sert à
rien de garder un mouton, tu vas le tuer et on le mangera. Nasreddine accepte, ils s'installent dans la steppe près d'une rivière, il ramasse du bois et leur dit, pendant que le mouton cuit,
pourquoi vous n'irez pas vou baigner ? après on pourra le manger; très bonne idée ! et ils vont à la rivière, se déshabillent, et se baignent, alors Nasreddine prend les riches kaftans de ses
voisins les mets dans le feu et les brule. Quand ils ressortent de l'eau argh ! plus de vêtements ! Nasreddine dit qu'il les a brulés, ben oui ! puisque demain c'est la fin du monde ça ne sert à
rien de garder des vêtements !

Myrtille 20/11/2013 12:38


je decouvre ton blog et j'aime beaucoup :)


je vais m'inscrire à ta newsletter :)


cordialement


 


 


 


Dis moi, nous ne nous connaissons pas mais aurais-tu la gentillesse de m'aider, ce serait très gentil à toi :)


je participe à un concours organisé par le Conseil Général de l'Aisne.


Il faut proposer un slogan pour valoriser la région.


Le mien a été validé et pour arriver à gagner ;) il faut avoir/obtenir le maximum de votes.


Pour trouver mon slogan, il faut cliquer sur ce lien : http://aisne.com/-Trouvez-un-slogan-pour-l-Aisne-


puis ensuite te rendre à la PAGE 36 et voter pour mon slogan qui est le suivant :


pas besoin de manteau pour le bas de l'Aisne (Anne, c'est mon prénom)


Le vote se fait en cliquant sur les 5 étoiles !


Si tu as un compte FB ou des amis qui en ont un, tu peux aussi relayer l'info et m'aider en votant :)


Un grand merci à toi et à ceux de ta connaissance qui pourront m'aider :)


Cordialement


Citron bleu

rien 05/03/2012 01:34


votre blog est super

Marie Rêveuse 14/03/2012 09:57



Maintenant c'est ici que ça se passe


http://yog.lavie.over-blog.com/



Lunetta! 11/11/2010 21:30



Nous voilà bien parées maintenant...! J'adore ce genre de petits contes, ça remet bien en place!  Bises



Marie Rêveuse 12/11/2010 10:04



J'ai bien l'intention d'en faire usage..... bizzz



Coumarine 12/06/2008 15:51

oui!!!!!!!!
merciiiiiiiiiiiiiii
cette histoire vient à point pour moi...
comme quoi!!!!

Marie Rêveuse 12/06/2008 22:52


Et allez hop, la belle vie continue. Hop, hop, hop, on ne se pose plus de questions, on écoute sa petite voix!!


Présentation

Rechercher