Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 10:02

La langue est la meilleure et la pire des choses au monde. Les mots peuvent caresser, séduire réconforter. Ils peuvent aussi blesser, heurter, offenser. Ils peuvent guérir ou détruire. Et pas seulement autrui, nous-même aussi.

Combien d’entre nous, lorsqu’ils ne réussissent as quelque chose, ont la première réaction d se dire : « Je sus nul » ?

Combien pour le moindre oubli, la moindre erreur,  se rabaissent en se critiquant sévèrement ?

Réfléchissons y et soyons attentifs au contenu de nos pensées et de notre imagination, aux mots que nous employons dans notre dialogue intérieur. Evitons les litanies de : « ça me tue ». « Ca me rend malade », « ça me bouffe », « ça me ronge », « ça m’épuise », …

Et les qualificatifs injurieux : « Quel (le) … !, « Ah ! Vraiment je suis le roi (la reine) des … » Trop souvent répétées, ces expressions forment une sorte de programmation négative nuisible à l’estime de soi, à notre bien être et à notre santé.

Cette hostilité contre soi-même engendre des images et des émotions négatives qui vont entraîner une cascade  de modification de notre milieu intérieur et s’enregistrer dans nos muscles sous forme de tensions. Toutes les cellules de l’organisme reçoivent ces messages. Faire périodiquement un peu de ménage mental, un bon shampooing intérieur, est une façon de maîtriser les chevaux qui galopent dans nos têtes et d’éloigner les oiseaux de malheur qui pourraient vouloir nicher dans nos crânes. Alors pourquoi ne pas se parler « bellement » plutôt que s’injurier chaque jour ? C’est une façon de lutter contre la pollution mentale.

 

LE SHAMPOOING INTERIEUR

 

Installez-vous confortablement. Laissez votre corps, votre esprit se détendre. Respirez doucement profondément. Détendez vous plus encore. Voilà c’est bien, c’est très bien.

Maintenant passez en revue les mots que vous utilisez le plus souvent dans votre dialogue intérieur, les qualificatifs  que vous vous appliquez quand vous êtes en colère contre vous-même.

Ø      Comment réagiriez-vous si quelqu’un d’autre vous les disait ?

Ø      Quelqu’un vous les a t-il déjà dits ? Qui ? a quel moment ? Dans quelles circonstances ?

Ø      Parmi ces mots, lesquels vous semblent les plus négatifs, les plus blessants, les plus heurtant ? 

Ø      Quels sont ceux qui vous causent le plus d’émotions désagréables ? par quoi pourriez-vous les remplacer ?

 

Cette exploration peut vous aider à faire le ménage et éviter des programmations négatives inconscientes. Vous pouvez la faire périodiquement et observer les changements dans votre dialogue intérieur. Vous observerez aussi, sûrement, des changement dans votre façon de parler et peut-être même de voir la vie.

Et pour que votre lutte contre la pollution mentale soit plus efficace, choisissez donc tout de suite un « mot de protection ». C’et un mot que vous direz mentalement avec force pour arrêter un flux de pensées parasites, annuler une pensée négative, contrôler une angoisse naissante, freiner e petit vélo qui commence à tourner dans votre tête. C’est simple, ça paraît bête, mais c’est efficace.

Pourquoi ? Parce que ça modifie instantanément le cours de nos pensées. Et si vous l’accompagner d’une forte expiration, c’est encore plus efficace.

Alors à vous de choisir : « suffit ! Assez ! Stop ! Basta ! Enough ! J’arrête ! » Ou comme vous faites sur l’ordinateur : « J’efface ! Delete ! Corbeille ! Poubelle !… » Le choix est grand. L’important c’est que ce mot soit significatif pour vous, simple, toujours disponible.

Essayez, vous verrez

 


 


 

Extrait du livre "Aide-toi, ton corps t'aidera" de Anne-MarieFilliozat

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Psychologie
commenter cet article

commentaires

lechopied 08/09/2008 09:50

je vais essayer,merci Marie,bises ours.

Marie Rêveuse 08/09/2008 19:32


Qui ne tente rien n'a rien.
Ours? Pourquoi?
Bonne soirée!


jean-marc 04/06/2008 15:47

Bonjour
Tout se passe à travers les mots et aussi parfois les regards , mais l'un ne va pas sans l'autre...
Amicalement

Marie Rêveuse 04/06/2008 16:44


A travers les mots que l'on s'adresse on peut effectivement donner une certaine image de soi à l'autre... Changeons de maux!


lechopied 02/06/2008 07:20

merci marie eve,pour ton message sur mon blog,blessure (2); c'st cela que j'ai sssayé de faire,avec mon ami danseur, essaye de le valoriser, de combattre sa morbidité, sa deprime,ses messages negatifs,je pense qu'il en a eu marre,et son depart brusque illustre cete fuite en avant..je lui ai m^me fait rencontre une psychotherapeute,qui lui a donne les outils,mais il les utilisait pas..ce qui me faisait mal , c'etat de le voir se detruire..petit à petit. a la limite,si on aime pas quelqu'un, on peut s'en "foutre",mais c'est plus dur quand les sentiments s'en m^me , et que l'on s'est beauxcoup impliqué,là est la douleur..
merci de ton message et de ton avis,en lisant mon blog,qui n'est pas drôle tous les jours, mais c'est pour moi, une sorte de soupape d'y dire mes "choses, belles et mauvaises".grosses bises bernard dit l'ours

Marie Rêveuse 02/06/2008 08:35


Le mieux serait peut-être de le laisser tranquille pendant un moment même si c'est difficile. Tu sauras ensuite ce qu'il veut vraiment.
Et toi, le temps d'y voir plus clair. Je ne suis pas psy mais j'ai lu quelque part que l'on pouvait être attaché aux sentiments, à une dépendance, et pas forcément à la personne.... à voir. Bonne
journée l'Ours!


bellelurette 02/06/2008 01:27

.... et à propos de poubelle-corbeille, faut pas oublier de la vider !!!
J'ai répondu à ta question...

Marie Rêveuse 02/06/2008 08:27


Heu non, je n'oublie pas Bellelurette....je vide , je vide....pour mieux remplir!


Présentation

Rechercher