Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 08:41

Émotion bouleversante, dévastatrice. Dans notre société de consommation, le rejet fait malheureusement partie de la façon de vivre l'humain. On consomme, puis on rejette. Comme si l'humain était un produit de consommation!!!!

Toutefois, chez la personne qui vit le rejet (cette forme d'abandon) s'ajoute la perte d'estime de soi, de confiance en soi et aux autres. Une certaine fermeture sur le monde survient, souvent par mesure de protection, car la douleur et la souffrance sont vives, intenses parfois invivables. Le corps protège en fermant toutes les portes. Alors s'enclenche un certain processus d'auto-destruction car nous ne sommes plus totalement soi car on a rejeté notre soi. On interprète alors le rejet comme étant la négation de ce que nous sommes au plus profond de nous-mêmes. Le rejet nous fait malheureusement croire que notre valeur, en tant qu'humain, se définit par l'oeil de l'autre. Piège qui vient fausser la réalité, notre compréhension de l'évènement. On se retire alors qu'il serait souhaitable de s'ouvrir.
S'ouvrir à ce qu'il y a de plus beau en nous. S'ouvrir à ce qu'il y a de plus lumineux en nous. Trop souvent, on interprète le rejet comme étant la résultante du fait que nous ne sommes pas beau, intéressant, intelligent,... On s'évalue, mais selon le regard de l'autre. N'aurait-il pas là un puissant message de la vie que nous inversons les choses? Si l'autre nous rejette, pour une raison ou une autre, pourquoi faudrait-il se détruire, douter de soi? Peut-être avons-nous été rejeté parce que notre vérité choquait, dérangeait? Peut-être avons-nous été rejeté parce que nous ne répondions pas aux attentes que l'autre avait à notre égard? Peut-être avons-nous été rejeté parce que l'autre ne voulait et ne soutenait plus de voir son propre miroir en nous? Peut-être avons-nous été rejeté car l'autre n'arrivait pas à nous contrôler et contrôler la situation? Pourquoi, la sensation de rejet devrait-elle alors être source de destruction?
Le rejet, aussi douloureux soit-il. ne pourrait-il pas être source de croissance? De croissance dans le sens le plus positif. N'y a-t-il pas là une formidable possibilité de comprendre l'attachement/détachement? N'y a-t-il pas là la formidable possibilité de s'ouvrir à toute notre dimension humaine et divine en nous?
En y repensant, est-ce vraiment nous qu'on rejette où nos idées, notre façon de penser, notre vérité, nos valeurs... Est-ce l'autre qui détient notre vérité? Son regard sur nous doit-il devenir le nôtre?
Oui, le rejet est douloureux. Oui, le rejet fait mal, nous blesse implacablement. Mais cette blessure n'est-elle pas le signe que nous avons peut-être misé un peu trop sur le regard de l'autre? Avait-on, peut-être, trop remis notre pouvoir entre les mains de l'autre, en oubliant, bien humainement, que nous sommes responsable de notre propre pouvoir? En bout de ligne, le rejet ne serait-il pas l'occasion de se réajuster, par rapport à notre propre vision de notre vie, de nous-mêmes et de la façon où nous accordons notre pouvoir aux autres? »

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Rêveuse - dans Psychologie
commenter cet article

commentaires

Emmanuel 11/05/2010 17:47



C'est marrant ça fait partie de mes questions, observations de bibi sur bibi, du moment, suscitées entre autre par la lecture de Jac O'Keeffe. Dans les dernières notes que j'ai prises. Jac
O'keefe parle de l'estime de soi, du fait que l'on peut se sentir "aimable" et "capable" indépendamment des conditions, personnes extérieures. Que nous sommes par nature celà. Cela fait deux fois
aujourd'hui que je vois un sujet sur l'estime de soi et que j'y réponds.


Bonne soirée !



Marie Rêveuse 12/05/2010 14:15



De temps en temps je reclique. Il suffit d'avoir besoin et d'être vigilant et tout concorde.


Je vais mettre ce texte de l'autre côté car je trouve aussi qu'il est important.


Plus on est sûr de sa valeur, que l'on a confiance en soi et moins le regard de l'autre semble important. C'est un des avantages d'avancer en âge.


 


Merci!



Pitt 03/08/2009 22:29

Beau texte sur le rejet, qui est l'occasion d'une remise en question, d'une réflexion sur soi et notre rapport avec les autres et qui fait également grandir même si l'on en souffre.

Marie Rêveuse 25/08/2009 23:50


Bonsoir!
On oublie les textes que l'on a publié il y a longtemps. Mais je n'ai pas oublié le contexte du moment. ça m'a fait plaisir de le relire et de m'appercevoir que j'avais changé depuis. Beaucoup
moins en attente. Je ne peux donc qu'être en accord avec ce que tu dis.
A bientôt! Merci!


melancolie85 25/08/2008 18:52

Merci pour ce texte sur le rejet. J'aurais besoin de le relire sans cesse. Et tous vos articles d'ailleurs. Je reviendrai.

Marie Rêveuse 27/08/2008 17:13


C'est gentil. Moi aussi quand je serai plus disponible j'irai chez toi. A bientôt!


Présentation

Rechercher